Compteurs Linky : la panne électrique de trop…

2017.08.02 linky_surtension-1170x500

Les nouveaux compteurs électriques Linky, dits intelligents, n’ont pas forcément bonne presse

Ils suscitent nombre de réactions négatives chez des usagers qui craignent la pollution des ondes magnétiques. L’incident, qui s’est produit dans un immeuble flambant neuf de Toulouse, n’a pas arrangé les choses. Le 29 avril dernier, un technicien mandaté par Enédis (ex-EDF) a tout fait sauter lors de l’installation d’un de ses fameux compteurs.

22 logements sur les 48 de la copropriété ont été touchés par une subite surtension électrique : carte mère de l’ascenseur grillée (5.000 € de facture), chaudière à gaz et cumulus d’eau chaude hors service, sans parler de l’électroménager, les lave-linges ou lave-vaisselles en carafe…

Vérification faite, ce n’est pas le compteur Linky qui a été directement mis en cause… mais le technicien qui avait bêtement oublié de brancher la phase neutre. À l’arrivée, le problème est le même pour les résidents qui, à ce jour, n’ont toujours pas eu le moindre signe pour le remboursement des dégâts occasionnés.

Ce qui n’empêche pas l’expert d’Enédis de traîner des pieds. Il ne s’est même pas déplacé au rendez-vous contradictoire. Et le sous-traitant INSIEMA, qui a procédé à l’intervention litigieuse, a expliqué, en gros, « qu’il s’en lavait les mains ».

On en est là aujourd’hui, trois mois plus tard, les victimes de cette panne intempestive n’ont toujours pas été dédommagées et le temps passe.
Vous avez dit patience ?

Quand on voit avec quelle précipitation on impose partout et à tous l’installation de ces compteurs Linky, pourtant très controversés, il y a de quoi protester !

En juin dernier, Demain Conseils pointait déjà du doigt les graves questions éthiques soulevées par les compteurs Linky :

2017.08.02surveillance_linky

Linky ? un désastre écologique et de véritables espions à la maison

Aller plus loin avec les compteurs Linky

Vous voulez en savoir plus et disposer d’une information objective sur votre exposition aux ondes électromagnétiques ? cliquezICI.

Demain Conseils mesure objectivement votre exposition aux champs électromagnétiques et vous propose ses prestations, partout en France. Pour tout renseignement, contactez Frédéric Meunié ici ou au 09.67.39.38.16.

La Dépêche rend compte également des frasques de ces compteurs rétrogrades

Une erreur à remarquer tout-de-même dans les deux articles : c’est soit « la phase », soit « le neutre » et non « la phase neutre » comme indiqué dans l’article.

Rappel : ces « compteurs » plutôt idiots tant ils causent de dégâts comportent de nombreuses failles dès leur conception car ils servent surtout de relais téléphone (carte sim incluse) – et de plus sont dits « upgradables » : de nombreuses autres fonctions leur seront ajoutées rapidement, à distance, en catimini, et les mesures annoncées aujourd’hui sont dorénavant de l’histoire ancienne.

http://www.ladepeche.fr/article/2017/07/29/2619868-linky-la-panne-electrique-qui-fache.html

Les nouveaux compteurs électriques Linky, dits intelligents, n’ont pas forcément bonne presse et suscitent nombre de réactions négatives chez des usagers qui craignent la pollution des ondes magnétiques. L’incident, qui s’est produit dans un immeuble flambant neuf de la rue de la Charente, la résidence de l’Éveil, dans le quartier Bagatelle, à Toulouse, n’a pas arrangé les choses. Le 29 avril dernier, un technicien mandaté par Enédis (ex-EDF) a tout fait sauter lors de l’installation d’un de ses fameux compteurs. 22 logements sur les 48 de la copropriété ont été touchés par une subite surtension électrique : carte mère de l’ascenseur grillée (5 000 € de facture), chaudière à gaz et cumulus d’eau chaude hors service, sans parler de l’électroménager, lave-linge ou lave-vaisselle en carafe… Vérification faite, ce n’est pas le compteur Linky qui a été directement mis en cause… mais le technicien qui avait bêtement oublié de brancher la phase neutre. À l’arrivée, le problème est le même pour les résidents qui, à ce jour, n’ont toujours pas eu le moindre signe pour le remboursement des dégâts occasionnés. «Enédis a effectivement reconnu sa responsabilité, explique Valérie Joly, une propriétaire, en nous disant que sa police d’assurance allait jouer, mais depuis trois mois, rien n’a avancé». Comme toujours dans ces circonstances, certains résidents ont aussi eu toutes les peines du monde à retrouver les factures justifiant l’achat de leurs appareils d’électroménager endommagés, mais Valérie Joly, elle, n’a pas lâché l’affaire en alertant syndic, assurances et office HLM. «Heureusement que Toulouse Métropole Habitat, est partie prenante, reconnaît-elle. Ce qui n’empêche pas l’expert d’Enédis de traîner des pieds. Il ne s’est même pas déplacé au rendez-vous contradictoire, s’insurge-t-elle. Et le sous-traitant INSIEMA, qui a procédé à l’intervention litigieuse, nous a expliqué, en gros, qu’il s’en lavait les mains». On en est là aujourd’hui, les victimes de cette panne intempestive n’ont toujours pas été dédommagées et le temps passe. «Si cela s’était produit dans les beaux quartiers, j’imagine que ce serait réglé depuis longtemps», peste Valérie Joly. Qui a finalement reçu, hier, ce qui devrait être une bonne nouvelle. «Mon assurance, la BPCE de la Caisse d’Épargne, m’a fait savoir qu’elle allait me rembourser en avançant l’argent et se retourner contre le responsable». Seul petit problème, Valérie attend toujours que les 3 000 € soient versés sur son compte. Vous avez dit patience ?

Conclusion : en plus d’occasionner un énorme problème sanitaire tant la liste des témoignages douloureux s’allonge sans le moindre sourcillement d’Enedis ni des décideurs (c’est la sécu qui paie) ,ce rouleau-compresseur impose aux citoyens de dépenser des énergies colossales pour faire stopper ce projet insensé qui bloque et entrave une réelle évolution de notre pays qui prendrait en compte, en priorité, ce qui est vital pour le pays et surtout ses citoyens auxquels on refuse les droits les plus élémentaires comme : LA SANTE – LA SECURITE – LE DROIT A LA VIE PRIVEE – UNE EGALITE DE TRAITEMENT ENTRE RICHES OU PAUVRES (les pauvres ne pourront plus payer leurs factures d’énergie : eau – gaz – électricité).

Plus aucune écoute des décideurs qui se rejettent mutuellement la FAUTE ! Les courriers ou paroles de ces décideurs n’ont aucun sens, ne répondent jamais aux questions qu’ils n’écoutent pas. Quand le dialogue est bloqué à ce point, la machine ne fonctionne plus – nous avons donc des instances chargées de faire circuler les énergies (électricité – eau – gaz – échanges entre citoyens) qui font tout pour bloquer cette même machine ! Kafka n(aurait pas fait mieux !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s