VIDEO – Compte-rendu de la rencontre Stop Linky 76-27 avec le maire de St-Pierre-Lès-Elbeuf et 3 élus le mercredi 04 octobre 2017 et notre réponse puisqu’il n’y avait pas de débat.

 

Ci-dessous,

1 -compte-rendu de la rencontre,

2 – Contestation de notre information aux habitants

3 – Article du Monde « Pour l’économie française, l’opération Linky s’annonce perdante »

 4 – Le débat est ailleurs : Radio Transparence : Maud Bigand analyse les causes de l’accélération d’Enedis pour l’installation des Linky

 

Monsieur le Maire nous avait invité à une réunion pour nous faire part de la réponse prise « à l’unanimité » par une « commission générale » et dans la suite de la VIDEO DE CETTE REUNION, il dit que la décision a été prise en Conseil Municipal : nous n’avons pas pu connaître la date de ce Conseil Municipal.

Il nous a dit qu’ils avaient fait leurs propres recherches en réponse à nos nombreux documents et pour cela il cite la liste des organismes consultés :

Bien que Monsieur le Maire ait lu les différentes conclusions sans vouloir être interrompu, nous allons présenter une réponse à chaque conclusion afin que nos informations précédemment fournies figurent bien dans ce rapport : nous avons étudié en profondeur chacun des points soulevés par l’ensemble des Collectifs de France, ainsi que les nombreux mouvements aux Etats-Unis, au Brésil, au Canada, aux Pays-Bas, etc. Nous avons fourni une documentation si abondante que nous serons contraints d’être très brefs, et donc incomplets.

 

1 – ENEDIS : Monsieur le Maire reconnaît que les consommateurs ont le droit de refuser le Linky.
NOTRE REPONSE : Enedis dépense 7 milliards pour déployer ses compteurs et ses 740 000 antennes très rapidement. Leurs mensonges ne se comptent plus. Leurs exactions non plus. Des vendeurs veulent vendre, à n’importe quel prix et « au rouleau-compresseur ».LE DROIT, c’est déjà ça, mais il est avéré qu’Enedis outrepasse ses droits constamment, et ils ont même été semoncés par Ségolène Royale à ce sujet. Ils agissent de plus en catimini, ce qui contraint les habitants à surveiller les poseurs qui sont payés au nombre de compteurs posés et à s’opposer éventuellement et parfois de façon ferme, voire en groupe, pour voir leurs droits respectés. NOTONS dans ce cas qu’une personne électrosensible ne sera pas à l’abri des ondes EM du CPL qui parcourt toute la grappe, qu’elle ait le compteur Linky ou pas. C’est pourquoi de nombreuses personnes doivent fuir leur domicile et vivre un cauchemar.
2 – INC : Institut National de la Consommation : « Aucune donnée personnelle n’est transmise » et « la consommation n’est transmise qu’une fois par jour. Aucune vente de données ».

NOTRE REPONSE :

–         Ceci a été démenti par Monsieur LASSUS lui-même, Directeur de Linky, dans la vidéo où il montre aux industriels que l’on voit sur l’écran le démarrage des appareils, les pics de consommation, EN TEMPS REEL.

–         Monsieur Monloubou, Président d’Enedis, annonce lui-même qu’ils deviennent « opérateur de Big Data (collecte de données personnelles pour les exploiter) ». Et le Président François Hollande avait annoncé aux industriels aussi que cela rapporterait 8% du PIB.

 

3 – Piratages : « La sécurité informatique est très rigoureuse avec des compteurs au cryptage différent pour chaque compteur » (sur la carte SIM).

NOTRE REPONSE : La sécurité informatique n’existe pas, puisque même THALES, hautement sécurisé, a été piraté. Le groupe Chaos Computer Club a démontré que le Linky se piratait en 3 heures, très facilement. L’invasion des objets connectés ne pourra que rendre très fragiles tous ces systèmes.

 

4 – ANSSI : Agence Nationale de Sécurité des Services Informatiques : « ne donne que la consommation globale ; on ne sait pas quels appareils fonctionnent ».

NOTRE REPONSE : Eh bien, la réponse a été donnée plus haut, par Monsieur LASSUS. D’ailleurs, c’est ce qu’il a répété à l’Assemblée Nationale en mars ou avril 2017 : il dit même que c’est « l’effacement des pointes de consommation qui est primordial ».

 

5 – ANSES : Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire : « Aucun impact sanitaire pour l’homme ».

NOTRE REPONSE : Leur phrase était « Il n’y a pas d’études qui prouvent les dangers, nous n’avons pas assez de recul, donc ce n’est pas dangereux ». Ils font fi des arguments du CRIIREM, du CSTB, du Rapport Bio Initiative regroupant 3000 études scientifiques, du Professeur Belpomme, oncologue, des milliers de personnes qui témoignent, des études Russes, Américaines, etc

 

6 – ANFR : Agence Nationale des Fréquences (en lien avec le Ministère de l’Industrie) : « Le compteur Linky respecte les normes au sujet des champs électromagnétiques et ne transmet les données qu’une fois par jour ».

NOTRE REPONSE : Le Rapport de Raymond Tricone, ex Ingénieur de l’Industrie Navale a fait une étude approfondie et en situation réelle, et démontre et prouve que même nos normes les plus laxistes d’Europe ne sont pas respectées. Il a été transmis à Monsieur le Maire. Il est difficile de parler ou de joindre les Conseillers.

 

7 – Virginie Lemercier : dit que « la commune ne peut interdire le déploiement des linky sur son territoire. »

NOTRE REPONSE : (Nous avons demandé qui est cette personne) et n’avons pas obtenu de réponse. Il est possible qu’il soit fait allusion à la fameuse « Note Ravetto » publiée par la FNCCR (Fédération Nationale des collectivités concédantes et régies). Nous avons repris l’analyse poussée d’Annie Lobé de Santé-Publique Editions dans laquelle elle démontre les conflits d’intérêts entachant cet organisme, puis démonte un à un chacun des arguments biaisés visant à obtenir une adhésion totale des Maires au projet Linky : ceux-ci ne prendraient aucun risque, en dépit du fait qu’ils sont propriétaires et ont dû signer des contrats avec Enedis pour autoriser les travaux. Cependant, Enedis se dédouane de toutes garanties, assurances, concernant les dommages de tous ordres causés par leurs installations forcées. Ils se livrent de plus à des modifications unilatérales de CONTRAT de VENTE : en modifiant le contrat (l’infraction s’appelle le DOL) – en refusant explicitement la responsabilité des incendies comme « cas de force majeure », en imposant l’accord tacite de diffusion des données personnelles, etc.

DE PLUS : On nous fait remarquer que « toutes les décisions de refus des communes ont été déboutées ». Ce qui est FAUX : 419 communes à ce jour ont refusé le Linky et les autres compteurs. Nicolas Dupont Aignan a récemment fait une vidéo indiquant qu’Enedis, en dépit de la décision de la commune de refuser de brader les compteurs dont elle est propriétaire, vient intimider des particuliers pour imposer les changements par la force.

 

8 – Un organisme allemand à Nuremberg GFK : une société d’étude de marchés, cotée en bourse. Nous n’avons pu recueillir ce qu’apportait cette S.A. au sujet du Linky.

Rappelons toutefois à cette occasion, que la Directive Européenne exigeait que le projet devait être déployé SI celui-ci permettait de réaliser des économies. Or, ce n’est pas le cas, puisque l’étude avait été réalisée par Cap Gemini, mais en ne tenant aucun compte du renouvellement des compteurs, concentrateurs et réseaux d’ici 10 ou 15 ans, ce qui fait que les renouvellements seront financés par nos impôts (l’état est actionnaire à 85 %) ET nos factures. On appelle cela « socialiser les pertes et privatiser les profits ». Sans parler du marché du Big Data annoncé par Monsieur Monloubou et dont Monsieur François Hollande annonçait en 2014 que cela produirait 8% du PIB. Qu’on ne nous dise plus que nos données ne seront pas vendues.

 

9 – Wikipedia : « La sensibilité électromagnétique est idiopathique ; il s’agit d’une affirmation de symptômes et ce n’est pas confirmé par ‘LA science’ ». Il ajoute que « ça existe, mais ce n’est pas reconnu officiellement ».

NOTRE REPONSE : voir point n°5. De plus, un document montre que la FONDATION EDF s’occupe de la recherche concernant les maladies dues à l’électricité : parkinson – Alzheimer – Sclérose en Plaques, etc

Nous avons également évoqué le « projet évolutif de ENEDIS », à savoir que les ondes émises actuellement seront probablement amplifiées puisque maintenant, c’est la 4G qui se répand, avant la 5G. Nous avons montré un document démontrant la catastrophe qu’implique la 5G.

Un élu nous a même dit « mais nous avons la 4G aussi » : cela concerne peut-être les travaux en cours devant la mairie. Pas d’information du public, et encore moins de consultation. Alors que la loi Abeille de 2015 demande que soit appliqué le principe de précaution ; les opérateurs continuent leur course folle.

 

 

10 – La CNIL

NOTRE REPONSE : Les « recommandations » de la CNIL n’ont absolument pas été respectées. C’est un organisme consultatif, qui a subi un « amaigrissement important de leurs effectifs». Il ne sert donc que de faire-valoir.

 

11 – Que Choisir.

NOTRE REPONSE : Le Que Choisir du mois d’octobre vient de publier le « DOSSIER NOIR DU LINKY ». Suite à une avalanche de désabonnements à leur revue, ils ont décidé de soutenir à nouveau les consommateurs.

 

 

 

2 – Contestation de notre information aux habitants

Revenons sur une remarque de Monsieur le Maire, qui est scandalisé que nous ayons fait du porte à porte pour informer les citoyens des HLM. Nous  avons obtenu 58 signatures à la lettre-pétition collective, sachant que c’était au mois de juillet, nous n’avons pu voir qu’un tiers des résidents. Nous avons remis ces documents à la Société des HLM afin qu’ils prennent en compte le refus de ces personnes.

Il est scandalisé que « nous leur ayons fait peur en leur disant des choses catastrophiques » comme les deux morts déjà survenues : un suicide (1) et un mort dans sa maison en flammes (2)  : deux faits avérés. Nous avons en effet pensé qu’ Enedis allait probablement commencer à installer leurs compteurs dans les habitats collectifs. Les citoyens qui y résident ont en effet tendance à dire « Mais nous n’avons pas le droit de refuser. Nous ne sommes QUE LOCATAIRES ». Ils paient pourtant leurs factures. CE QUE NOUS LEUR AVONS DIT N’EST QUE LE REFLET DES RECHERCHES DES 800 COLLECTIFS DE FRANCE – DES MULTIPLES ETUDES ET ALERTES SANITAIRES.

(1) (2) Voir fin de l’article

A Montreuil, les habitants des HLM se sont informés et mobilisés collectivement : c’est ainsi que de nombreux habitants ont réussi à repousser les incursions d’Enedis.

Faute d’information du distributeur et de la commune, afin qu’Enedis puisse poser ses produits en toute tranquillité, un par un, grâce à l’intimidation et au harcèlement, nous ne pourrions pas porter l’information aux personnes ? Nous ne pourrions pas faire preuve de civisme et solidarité ? Nous ne pourrions pas les aider à formuler leurs demandes, en montrant que « LES CITOYENS » ont des DROITS reconnus par les LOIS : vie privée – santé – sécurité – propriété privée (que l’on soit propriétaire ou locataire), ainsi que la simple Déclaration des Droits de l’Homme ?

Et le Maire nous refuse pourtant :

une nouvelle réunion publique, alors qu’Enedis s’apprête à installer les compteurs d’urgence, alors que des compteurs ont déjà été installés et qu’un élu répond qu’il ne sait pas combien.

de signer une garantie que ces dispositifs ne provoqueront aucun dommage, technologiques ou sanitaires (puisque les risques sanitaires, notamment, ne sont pas pris en charge par les assurances). Dans une vidéo récente, le Directeur d’Enedis de Rouen disait qu’il y avait environ 2% d’électrosensibles en France, ce qui fait 1 400 000 personnes en France !!!!!

-Il n’a pas non plus répondu à notre demande de communication de documents signés notamment avec la Métropole, le SDE, Enedis, etc au sujet du déploiement des compteurs communicants.

 3 – ARTICLE DU MONDE « POUR L’ECONOMIE FRANÇAISE, L’OPERATION LINKY S’ANNONCE PERDANTE » – Patrice Cahart (Inspecteur général des finances honoraires) – 5 octobre 2017 – 10h30

« Pour l’économie française, l’opération Linky s’annonce perdante »Dans une tribune au « Monde », l’inspecteur général des finances honoraire Patrice Cahart pointe les ratés préoccupants dans le déploiement des « compteurs intelligents » et s’interroge sur son utilité.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/10/05/pour-l-economie-francaise-l-operation-linky-s-annonce-perdante_5196466_3232.html#CrAS5u0QZ415djwv.99

. »Je vous mets la suite et la fin de l’article :

Pour l’économie française, l’opération Linky s’annonce perdante. En effet, sur les six fournisseurs de compteurs, trois sont étrangers. Tandis que les milliers d’emplois que l’on cherche à économiser sont tous hexagonaux.C
A ces difficultés s’ajoute une incertitude en matière de santé. L’Agence de sécurité sanitaire (ANSES) a estimé que les ondes électro-magnétiques émises par Linky ne présentaient pas un danger sérieux – tout en demandant d’approfondir les recherches (lien vers PDF). Mais ce qui importe, c’est le rayonnement de l’ensemble des appareils de la maisonnée, téléphones portables compris, auxquels Linky, fonctionnant en permanence, va s’additionner.
L’existence d’un risque
Dans son rapport de janvier 2017, le ministère de l’environnement a conseillé aux étudiants vivant dans une chambre, et donc plus exposés que d’autres en raison de la proximité des appareils, de se protéger de Linky par un « écran léger ». Ainsi, l’existence d’un risque est reconnue. Une expérience sanitaire d’une dizaine d’années aurait été souhaitable. Elle n’a duré qu’un an. Enfin, certains consommateurs redoutent une utilisation malveillante des données rassemblées sur leurs habitudes de vie. A long terme, des abus ne sont pas impossibles.
Pour ces différentes raisons, trois pays européens (Belgique, République tchèque, Lituanie) ont renoncé à créer un réseau de compteurs « intelligents ». L’Allemagne prévoit de limiter le sien à 15 % environ des usagers.
Enédis s’apprête à engloutir de 5 à 8 milliards dans une opération d’une utilité plus que douteuse, aux incidences mal connues. De son côté, EDF doit affecter des sommes assez importantes à la prolongation, comme aux Etats-Unis, de la vie de ses centrales nucléaires actuelles. Elle n’a pas le premier sou de cet investissement d’une évidente nécessité. Ne serait-il pas sage de lui transférer les milliards d’Enédis ? »

Patrice Cahart (Inspecteur général des finances honoraire)Le 5 octobre 2017 à 10h30

 4 – IL APPARAIT DONC QUE …… LE DEBAT EST AILLEURS.

Maud Bigand, dans un audio sur Radio Transparence du 14 septembre 2017 sur « L’Empire contre-attaque ».

RADIO TRANSPARENCE 14 septembre – Maud Bigand nous parle de l’offensive communicante d’ENEDIS et tente de deviner le pourquoi de cette urgence de déployer les compteurs Linky en ce moment

http://www.radio-transparence.org/V2/wordpress/?cat=100

 POURQUOI CETTE POUSSEE DE LA PART D’ENEDIS AUPRES DES COMMUNES ??? COURSE CONTRE LA MONTRE

 Les Cahiers des charges de concession sont en train d’être revus – Négociation entre la FNCCR (Fédération Nationales des collectivités concédantes et régies) – et cela fait râler dans les communes.  Certains  syndicats s’opposent à ces nouveaux cahiers des charges qui donnent tout pouvoir à Enedis  car ils imposent de facto des pénalités  de retrait très importantes pour les communes – ils  imposent une signature de la commune pour une concession de 25 à 30 ans et leur fait perdre des avantages en ce qui concerne des provisions qu’Enedis était censé mettre de côté en cas de travaux , et tout ceci sans contrepartie.

ARTICLE DE « Contexte (1) » DU 20 JUILLET 2017 : Les syndicats d’électricité prêts à faire un chèque en blanc à Enedis – sous-titre : Négocié depuis 2 ans, le nouveau modèle de contrat de concession du réseau de distribution électrique qu’a pu consulter Contexte, largement favorable à la filiale d’EDF sème la discorde au sein des collectivités ». Problème de finances avec le déficit d’EDF – et problème de lutte pour le marché.

  • –(1) Contexte est un organisme étudiant les politiques françaises et européennes. L’écosystème politique, au-delà des politiques publiques sectorielles. https://www.contexte.com

                                                      ***

Il n’est donc pas étonnant que, face à ce rouleau-compresseur sans âme, la Municipalité ait du mal à se positionner, ou tout au moins, se range prudemment du côté de la « machine » quitte à renier la démocratie et les valeurs qu’ils indiquent vouloir défendre dans leurs publications. Il est bien vrai également que les pouvoirs des communes leur sont constamment grignotés, pour la «machine » qui devient folle.

L’APPEL A LA CONSCIENCE DES ELUS au dernier Conseil Municipal n’a pas été entendu, la souffrance et les dégâts annoncés ne sont pas entendus. Ils instaurent la frontière entre « eux » et « les citoyens » : nous ne sommes donc plus dans le « vivre ensemble » qu’ils prétendent défendre. Et nous continuons à faire appel à leur conscience. Faut-il qu’ils se sentent durement contraints par un système autoritaire quelconque pour prétendre ne pas entendre les 570 voix déjà exprimées des citoyens au milieu desquels ils vivent ? Sont-ils soumis à une sorte de « dissonance cognitive » ?

(1) SUICIDE : Il s’agit d’un jeune homme en Bretagne ; voici le témoignage d’une personne qui le connaissait « Raymonde Gueguen – 6 h – Certains étaient amis avec Nicolas, d’autres ne le connaissaient pas, j’ai moi-même appris son suicide dimanche dernier, quelle nouvelle affreuse, je vous partage un mail que je viens de recevoir au sujet de ce garçon qui a essayé par tous les moyens de s’en sortir ….. un ange vole !

De la part de Daniel Cassieu de Grenoble et Elidia ondes sensibles :

Nicolas H âgé de 25 ans a mis fin à ses jours le 22 janvier 2017. Il était électrohypersensible, atteint de la maladie de Lyme, intoxiqué aux métaux lourds suite à une vaccination. A cela, s’est ajouté le compteur Linky qui s’est installé dans son immeuble. Son état de santé s’est dégradé.

Il se serait jeté du 5ème étage. La souffrance, l’absence de reconnaissance et d’argent pour pouvoir se mettre à l’abri mènent à ce genre de drame.

Plus jamais ça!! Diffusez, informez, empêchons les industriels et les dirigeants corrompus de décider de nos vies et de notre mort.

Continuons et renforçons le combat pour Nicolas, pour tous ceux qui nous ont quittés et surtout pour tous ceux d’entre nous qui vivons la même violence et nous sommes nombreux!!!

(2) INCENDIE et mort dans sa maison en flammes, équipée d’un Linky –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.