Compilation d’études et alertes d’organismes et professionnels éminents sur la santé – résumés – ET VIDEOS

1 400 000 électrosensibles en France !  Mais c’est la course folle du « toujours plus », partout ! écoles – lieux publics – transports – rues – travail – au point que certains dorment dans leur voiture, coupent leur compteur, ou déclinent lamentablement. LES ONDES SE DIFFUSENT : regardez juste un caillou dans une mare !

Ces malades ne sont pas entendus – on pourrait croire que ces vendeurs acharnés, au bord de la mort, nieraient encore que le CPL diffusé puisse affecter la santé !

Alors, voyons ce qu’en disent les scientifiques, chercheurs, etc, indépendants en disent – Les Elus, Décideurs, Enedis, Tribunaux, ne peuvent-ils donc comprendre que même eux seront immanquablement affectés, eux et leurs proches ???

Compilation d’études et alertes d’organismes et professionnels éminents sur la santé – résumés

1 – Rapport Bioinitiative 2012 – 1800 nouvelles études

http://www.priartem.fr/Conclusions-du-rapport.html

Ces scientifiques et chercheurs rendent compte des rythmes électriques dans notre cerveau qui peuvent être influencés par des signaux externes comme les CEM (champs électromagnétiques). Ceci est cohérent avec les effets avérés des champs faibles sur les oscillateurs biologiques couplés dans les tissus vivants. Les systèmes biologiques du coeur, du cerveau et de l’intestin dépendent des actions coopératives de cellules se synchronisant selon les principes de ces oscillations… (Buzsaki, 2006 ; Strogatz, 2003).

Les oscillations biologiques spontanées dans les cellules (cellules pacemakers) peuvent être interrompues par des signaux artificiels exogènes de l’environnement, ce qui conduit à la désynchronisation neuronale qui régule nos fonctions vitales (dont le métabolisme), dans le cerveau, les intestins et le cœur et les rythmes circadiens gouvernant le sommeil et les cycles hormonaux (Strogatz, 1987)…

19. LES CEM RENDENT LES TOXINES CHIMIQUES PLUS DANGEREUSES

Les CEM agissent sur nos organismes de la même manière que les agents polluants environnementaux (métaux lourds, produits chimiques, pesticides). Tant les CEM que les produits chimiques sont à même de générer des radicaux libres, produire des protéines de stress et causer des effets néfastes indirect sur l’ADN. Quand il y a une exposition multifactorielle, les dommages peuvent s’accumuler et même interagir en synergie et causer des effets génotoxiques plus importants.

28. DÉFINIR UNE NOUVELLE « VALEUR SEUIL » POUR LES RADIOFRÉQUENCES

Au titre de principe de précaution pour la santé publique, une réduction de la recommandation du rapport BioInitiative 2007 de 0,1 μW/cm2 (ou un dixième d’un microwatts par centimètre carré – ndltr, 0,6 V/m) d’exposition totale aux RF en extérieur, un facteur trois doit être appliqué (dans la gamme de nanowatt par centimètre carré).

 

 

2 – Professeur BELPOMME : l’intolérance électromagnétique élucidée

http://www.21esiecle.qc.ca/files/sicem_demystifie.pdf

Le Professeur Belpomme indique que les CEM provoquent des effets majeurs dans le cerveau. Le plus important d’entre eux est l’ouverture de la barrière hémato-encéphalique. Cela permet au MERCURE, aux ORGANOCHLORES et d’autres polluants de pénétrer dans le cerveau  où ils causent diverses maladies neuro-dégénératives » – Il a 20 nouveaux patients chaque semaine.

Pour les enfants ce sont des : maux de tête, troubles de la mémoire, de la concentration ou du langage. Nous avons la plus grande série européeenne de malades électrosensibles. C’est un enjeu majeur de santé publique ».

Les symptômes : cardiovasculaires – dermatologiques – neurologiques – et musculaires : si graves que ces personnes doivent se protéger des ondes à l’aide de vêtements, etc, métalliques idéalement mis à la terre.

Les études démontrent que 10 à 50 % de la population risque de devenir très intolérante aux CEM au cours des 25 à 50 prochaines années.  CAS DE SCLEROSE EN PLAQUE – CANCERS DU SEIN – AUTISME – MALADIE D’ALZHEIMER.

Selon cet oncologue, le lien de cause à effet entre l’exposition aux champs magnétiques et la LEUCEMIE ne fait plus de doute : « Quand on augmente la dose, on augmente le taux de leucémie. Des dizaines d’études toxicologiques en laboratoire le démontrent de la façon la plus évidente, tant in vitro que chez l’animal. »

 

Cette vidéo du Docteur Martin BLANK du Service de Physiologie et de Biophysique cellulaire de l’université de Colombie: les compteurs intelligents et les antennes associées et leurs dangers y sont mentionnés.

Et appel du Dr Belpomme :

 

 

3 – Docteur Pascale Choucroun – CHU de Brest (40 pages) Exposition aux champs électromagnétiques (extraits)

p.18 exposition aux champs radio ou hyperfréquences / : modification de plusieurs fonctions du métabolisme cellulaire et des échanges hydriques et ioniques : augmentation du flux de sortie cellulaire du Ca++ :….modifie la conductance de la membrane cellulaire – rupture de brins d’ADN dans certains tissus (études sur le rat) – augmentation in vitro de la croissance des tumeurs par un effet de co-promotion –  modification de la synthèse des neuromédiateurs ou de mélatonine, de la détoxification de carcinogènes ou autres xénobiotiques, de la plasticité des neurones et des cellules gliales :      12 gènes biologiquement importants sont très significativement affectés.

Au niveau des organes : VASODILATATION – cataracte – modification de la fonction reproductrice –

Au niveau de l’organisme et mécanismes de régulations ou de défense :

Risques indirects : en cas de port de stimulateurs cardiaques, prothèses auditives, respirateurs, dialyse,  systèmes de sécurité, alarmes, etc

En attendant, le « principe de précaution » tellement à la mode (à juste titre) s’impose et peut se résumer de la façon suivante :

toute pollution électromagnétique inutile doit être

supprimée. Il ne reste plus qu’à définir ce qui est inutile et pour qui…

 

 

 

 

4 – Appel international de plus de 200 scientifiques

http://www.robindestoits.org/Electrosmog-l-ONU-sommee-d-intervenir-Huffington-Post-13-05-2015_a2310.html

Source : http://quebec.huffingtonpost.ca/andre-fauteux/champs-electromagnetiques-electrosmog-organisation-mondiale-sante-onu_b_7264530.html?ir=Canada%20Quebec

 

Le 11 mai 2015, au siège de l’Organisation des Nations unies (ONU) à New York ces scientifiques ont pressé les pays membres de l’ONU ainsi que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de mieux protéger la santé humaine et animale. Auteurs de plus de 2000 études sur le sujet, ils demandent que l’on réduise les niveaux d’exposition aux CEM – la forme de pollution qui augmente le plus rapidement aujourd’hui – et que l’on éduque le public au sujet des risques sanitaires, en particulier pour les enfants et les femmes enceintes.

EXTRAIT :

L’Appel demande notamment :

• que les enfants et les femmes enceintes soient protégés des CEM (le nombre croissant de plaintes de parents qui croient leurs enfants affectés par le Wi-Fi a incité la France à interdire l’Internet sans fil dans les garderies et exige que les routeurs soient éteints dans les écoles primaires lorsqu’il n’est pas en fonction);
• que l’on encourage les manufacturiers à développer des technologies plus sécuritaires;
• que les fournisseurs d’électricité soient obligés de réduire l’électropollution;
• que l’on enseigne au public comment réduire les risques;
• que les professionnels de la santé soient formés pour diagnostiquer et traiter les patients aux prises avec des sensibilités électromagnétiques;
• que l’on finance des formations et des études sur les CEM qui sont indépendantes de l’industrie et que celle-ci soit obligée de coopérer avec les chercheurs;
• que l’on établisse des «zones blanches» libres de CEM;
• que l’on encourage les médias à dévoiler les liens financiers entre certains chercheurs et l’industrie.

VIDEO: International Scientist Appeal on Electromagnetic Fields, Martin Blank, PhD Spokesperson from ElectromagneticHealth.Org on Vimeo.

 

 

 

5 – Etude américaine sur l’électrosensibilité – 28.07.2011 (extraits)

Auteurs : McCarty DE , Carrubba S , Chesson AL , Frilot C , Gonzalez-Toledo E , AA-Marino .

Department of Neurology, LSU Health Sciences Center, Shreveport, Louisiane, USA.

Résultats :
Dans une procédure de provocation de CEM en double aveugle et spécialement conçue pour
minimiser involontairement les signaux sensoriels, le sujet a développé des douleurs temporelles, des céphalées, des spasmes de contractions musculaires, et a eu une forte augmentation de son rythme cardiaque à plus de 100 après le début de l’exposition aux CEM (P Les symptômes ont été causés principalement lors des transitions physiques (off-on et on-off) plutôt que la présence du champ électromagnétique, comme évalué en comparant la fréquence et la gravité des effets des champs EM pulsés et continus par rapport à une exposition fictive. Le sujet n’avait aucune perception consciente du champ à en juger par son incapacité à signaler sa présence le plus souvent que dans le contrôle simulé.

Source : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21793784

 

6 -Etude sur l’exposition électromagnétique dans une école de Californie

Milham S, Morgan LL État de Washington, Ministère de la Santé, Tumwater, Washington, Etats-Unis. smilham2@comcast.net

CONTEXTE : En 2003, les enseignants de l’école de La Quinta en Californie ont constaté et se sont plaints d’avoir un nombre de cancers plus élevé par rapport aux normes. Un représentant de l’autorité sanitaire pour le district scolaire avait nié qu’il y ait un problème. OBJECTIFS : Enquêter sur l’incidence hors norme de cancers chez les enseignants et trouver la cause. METHODE : Nous avons mené une étude rétrospective (Ndlr : cluster épidémiologique) de l’incidence du nombre de cancers dans la cohorte des enseignants par rapport à l’environnement électrique de l’école.

RÉSULTATS : Seize enseignants de l’école dans la cohorte de 137 enseignants recrutés entre 1988 et 2005 ont été diagnostiqués pour un total de 18 cancers. L’observation normale (O/E) du risque pour tous les cancers a été de 2,78 (P = 0.000098), tandis que l’ O/E du risque de mélanome malin était de 9,8 (P = 0,0008). Les cancers de la thyroïde avaient un risque de 13,3 (P = 0.0098) et les cancers de l’utérus un ratio de risque de 9,2 (P = 0,019). Les champs magnétiques issus de la tension électrique en 60 Hertz (Ndlr : en France 50 Hz) n’ont montré aucune association avec l’incidence de pathologies cancéreuses. Par contre la nouvelle exposition aux rayonnements métriques qui est associée au passage des Hautes Fréquences (Ndlr : HF-RF) dans la tension du courant électrique (Ndlr : Dirty Electricity, en Europe cela s’appelle le Courant Porteur en Ligne – CPL), a montré une corrélation positive de l’incidence de l’augmentation significative des pathologies cancéreuses. L’augmentation de l’incidence des pathologies cancéreuses sur la cohorte des enseignants par rapport à la population a montré une tendance positive (P = 7,1 x 10 (-10) d’accroître le risque s’il y a une exposition cumulée du passage dans la tension électrique des Fréquences CPLdans les salles de classes dont le câblage électrique a été mesuré avec un Graham Stetzer (G/S) mètre. Le risque attribuable de cancer associé à cette exposition (ndlr : CPL) était de 64%. Une seule année de présence dans cette école pour un enseignant augmente le risque de cancer de 21%. CONCLUSIONS: Il a été prouvé que l’incidence du cancer pour les enseignants de cette école est anormalement élevé, celui-ci est fortement associé aux câbles du courant électrique avec le transit des Hautes Fréquence, (Ndlr : CPL) qui génèrent des effets nocifs qui sont des substances universelles cancérigènes, similaires à celles des rayonnements ionisants. PMID: 18512243 PubMed – articles indexés dans MEDELINE]

 

 

 

7 – CRIIREM – Nous sommes Tous électrosensibles

https://www.criirem.org/electro-sensibilite/tous-electrosensibles    12/12/2014

Le premier à décrire son ÉlectroHyperSensibilité (EHS) au siècle dernier a été le physicien Nikola TESLA. Depuis, ce syndrome s’est développé avec l’apparition des nouvelles  technologies de communications électroniques et aujourd’hui on peut estimer qu’en Europe 2 à 5 % des populations en sont atteintes.

 

Nous sommes tous sensibles aux ondes électromagnétiques car, comme la plupart des êtres vivants, nous possédons dans notre organisme des milliards de cristaux de magnétite (nanoparticules d’oxyde de fer) et spécialement dans notre cerveau. Ces cristaux sont enveloppés de membranes biologiques qui constituent des magnétosomes ou aimants biologiques. Plongés dans des champs électromagnétiques, ces cristaux de magnétite vibrent comme la boussole qui s’affole à l’approche de l’électricité. Ces vibrations dépolarisent les membranes et déclenchent des messages électrophysiologiques qui vont se propager par  voie nerveuse vers l’hypothalamus dans le cerveau moyen. Par la suite, ce centre neurovégétatif traite l’information reçue et l’interprète éventuellement comme une agression. Il émet alors une réponse neuro-endocrino-immunitaire adaptée, connue sous le nom de « Phase d’alarme de Stress »,  qui peut progresser vers une « Phase de résistance » pendant laquelle l’organisme s’adapte au Stress et met fin à l’alarme biologique selon le professeur Hans SELYE,  pè

Actuellement en France, l’ÉlectroHyperSensibilité (EHS) est reconnue par le Ministère de la Santé, l’Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST),  l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSES) et par les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) comme un handicap invalidant ne relevant pas de troubles psychiatriques.

 

 

8 – Compteurs intelligents : Dangers: les dangers pour la santé de l’exposition à la radiation électromagnétique

http://www.globalresearch.ca/smart-meter-dangers-the-health-hazards-of-wireless-electromagnetic-radiation-exposure/31891

Cet article par la regrettée Dr Llya Sandra Perlingieri a été publié dans Global Research, 13 juillet 2012 et traduit par nos soins. Courts extraits.

 

Au cours de la dernière année, j’ai déjà vu personnellement les dégâts que ces dangereux compteurs ont infligés à de nombreuses personnes et animaux que je connais – à travers les Etats-Unis.

les impacts sérieux sur la santé : Troubles neurologiques – douleurs aux oreilles et problèmes d’audition – dysfonctionnements respiratoires – douleurs thoraciques – maladies cardiaques – brûlures de la peau – troubles du sommeil – maux de tête – dépression – troubles de la vision – changements de pression artérielle – stérilité – autisme – maladies neurodégénératives.

 

Le 8 juillet, Global Research a publié la mise à jour importante sur les compteurs intelligents du professeur Tracy, « Looming Health Crisis : Wireless Technology and the Toxification of America » : Crise de la santé imminente : la technologie sans fil et l’intoxication de l’Amérique ».

Depuis plus de 30 ans, l’éminent professeur Olle Johansson, du Karolinska Institute, Suède, a été un défenseur très en vue et ardent pour ceux qui ont été lésés par cette technologie.

Dans un magazine Canadien, La maison du 21e siècle, le Dr David O. Carpenter, un médecin renommé et ancien doyen fondateur de l’Ecole de Santé Publique, Université d’Etat, ALbany (New York), vient de publier une lettre intitulée « les compteurs intelligents : Correction de l’énorme désinformation ».

Des études non financées par l’industrie ont clairement démontré une augmentation significative de cas de cancer parmi les personnes qui avaient souffert d’exposition prolongée aux ondes de faible niveau.

Ces effets sont cumulatifs et dépendent de nombreux facteurs, y compris les niveaux des RF / micro-ondes, leur fréquence, la forme d’onde, la durée d’exposition, la bio-variabilité entre les individus et la combinaison avec d’autres agents toxiques.

La plupart des effets biologiques peuvent se voir sur la membrane de la cellule par la perte d’ions calcium, importante partie de la structure de la membrane.

De plus, un dysfonctionnement de la glande parathyroïde. Réduit le nombre d’ions calcium dans le sang.  Diminue la production de mélatonine qui protège contre le cancer.

 

Compteurs « intelligents »

Les compteurs « intelligents » sans fil produisent  des radio-fréquences pulsées très courtes, relativement puissantes, dont les effets n’ont jamais été entièrement testés. Ils émettent ces pulsations d’une durée de la milliseconde en moyenne 9600 fois par jour, avec un maximum de 190 000 transmissions par jour et une émission des niveaux de crête 2,5 fois plus élevée que le signal de sécurité annoncé.

Elle explique également que l’alimentation variable de fourniture d’électricité  était un facteur supplémentaire.

Elle demande la prévention plutôt qu’arriver à un nouveau scandale sanitaire tel que celui de l’amiante, et d’autres.

LETTRE SIGNEE PAR UNE QUARANTAINE DE CHERCHEURS, BIOLOGISTES et EXPERTS.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.