Le compteur Linky fait hélas son premier mort – le premier ? Vraiment ??

L’inévitable s’est produit : un nouvel incendie de compteur Linky a tué un habitant à Laxou (Meurthe-et-Moselle)

Ce n’est hélas pas une surprise puisque depuis des mois, et malgré le déni de réalité de l’industriel Enedis et des autorités, nous ne cessons d’avertir que, parmi les nombreux désagréments causés par les compteurs Linky, les incendies de plus en plus nombreux mettent incontestablement en danger la vie des habitants.

Le 20 février, comme rapporté par France Bleu (3), un habitant de Châteauneuf-les-Martigues a frôlé le pire : « J’ai ouvert le coffret et j’ai vu le boîtier vert, le nouveau compteur Linky qui était en train de cramer (…) Tout le rez-de-chaussée a quasiment brûlé (…) on a tout perdu. »

  • Ensuite, une liste d’incendies, par Stéphane Lhomme
  • Puis, une listes d’incendies avec des MORTS, là où un linky était présent, ou fort probablement, en fonction du taux de déploiement : puisque les pompiers ont « un devoir de réserve » !

 

 

Laxou-Champ-le-Bœuf (54) Mort dans son appartement enfumé

À l’arrivée des secours, l’appartement situé au 1er  étage d’un immeuble de Laxou – Champ-le-Bœuf, était envahi par une épaisse fumée. Le locataire était découvert au sol, sans vie.

  • Vu 3039 fois
  • Le 08/03/2018 à 05:00
  • mis à jour à 08:23
1 / 5

Photo HD L’incendie s’est déclaré dans un appartement du 1 er étage. À l’arrivée des secours, le locataire était déjà décédé. Photo Cédric JACQUOT

L’incendie s’est déclaré dans un appartement du 1 er étage. À l’arrivée des secours, le locataire était déjà décédé.  Photo Cédric JACQUOT

Depuis l’extérieur du n° 3, rue de l’Ornain à Laxou Champ-le-Bœuf, très peu de dégâts visibles, au niveau de l’entrée. Il faut se rendre à l’arrière, côté parking, pour prendre toute la mesure du sinistre. Un feu violent, totalement confiné dans ce petit appartement situé au 1er  étage de cet immeuble à huit niveaux, géré par l’Office Métropolitain de l’habitat (OMH).

Pour une raison encore indéterminée, le feu s’est déclaré mercredi vers midi. À l’arrivée des secours, très peu de fumée s’échappait par les fenêtres. La porte d’entrée avait été entrouverte par un voisin qui n’avait pu pénétrer dans le logement enfumé. Placée sous le commandement du lieutenant Bruno Berquand, une vingtaine de pompiers en provenance des casernes Nancy-Joffre et Gentilly, arrivait rapidement sur les lieux.

Protégés par leur appareil respiratoire isolant (ARI), les pompiers pénétraient dans l’appartement. Une épaisse fumée noire mêlée de suie envahissait alors immédiatement les communs. Armés d’une petite lance, les secours venaient rapidement à bout du sinistre. Et découvraient, étendu sur le sol du salon, le corps d’un homme sans vie. La victime était uniquement vêtue d’un sous-vêtement. Âgé de 44 ans, le locataire occupait seul son logement qui, après le drame, était totalement sinistré. Le compteur électrique fondu témoignait d’un important dégagement de chaleur tout comme les déblais carbonisés évacués par les pompiers. Les policiers du Groupe d’appui judiciaire (GAJ) préservaient la scène jusqu’à l’intervention des techniciens en identification judiciaire et du médecin-légiste.

Le corps du quadragénaire était ensuite transporté à l’Institut médico-légal (IML) de Nancy pour autopsie. Un acte de médecine légale qui devrait permettre d’identifier les causes de la mort. Un décès probablement causé par les fumées toxiques.

Un expert en incendie a été désigné. Le spécialiste va passer l’appartement au crible dans l’espoir de remonter à la source du départ de feu. Le bailleur OMH devait, quant à lui, s’attacher les services d’une société spécialisée pour le nettoyage des communs, souillés de suie.

Et il ajoute des informations qui confirment ce que nous dénonçons depuis des mois : « L’installateur du compteur m’avait expliqué qu’il avait été formé rapidement et qu’il obtenait une prime à la fin du mois s’il installait 10 compteurs par jour, donc il travaille vite et cela ne va pas avec bien ».

************

Le 28 janvier, un compteur Linky a pris feu à Saint-Mathieu (87), comme relaté par France bleu (4)

Fin janvier encore, ainsi que l’explique L’Union (5), c’est tout un immeuble qui est mis en danger par des incendies de compteurs Linky.

Le 27 novembre, un impressionnant incendie a été causé à Louveciennes (Yvelines) par un compteur Linky qui, heureusement, était situé à l’extérieur du logement (6).

Le 24 novembre, ainsi que rapporté par La dépêche, ce sont deux Linky qui ont pris feu dans une résidence de Toulouse (7)

Début novembre, comme expliqué par Le Parisien (8), une famille a frôlé le drame et, malgré les dénégations d’Enedis, la responsabilité du Linky est avérée : « Ma femme et notre fils de 4 ans dormaient (…) j’ai entendu des détonations provenant du garage. (…) Des flashs lumineux sortaient du compteur. J’ai alors coupé le disjoncteur mais le compteur [Linky]a carrément pris feu au bout de deux minutes. » Le Parisien précise que « La famille a juste eu le temps de sortir de chez elle avant que le garage ne s’embrase. A l’arrivée des pompiers, les flammes gagnaient déjà leur cuisine. »

Le 14 novembre, ainsi que relaté par La Nouvelle République (9), un habitant explique que « Le compteur Linky s’est consumé, sans flamme. Heureusement que tout était fermé, qu’il n’y avait pas d’air qui circulait, sinon tout aurait brûlé ».

Le 13 avril, comme relaté par La Marseillaise (10), un Linky a pris feu dans une cave.

Il ne s’agit là que de quelques exemples qui ont pu être traités par la presse, mais d’innombrables autres cas sont relatés sur les réseaux sociaux, preuves à l’appui (par exemple : 11)

Hélas, Enedis et les pouvoirs publics se réfugient dans le déni, le distributeur étant même accusé par plusieurs victimes de venir au plus vite dès qu’un incendie de Linky est signalé afin de faire disparaitre toutes les preuves et de prétendre, ensuite, que l’incendie provenait d’une autre cause.

Nous avons posé depuis plusieurs mois la question « Faut-il attendre un mort avant que les autorités réagissent enfin ? ». Désormais, la question est « Au bout de combien de morts le programme Linky sera-t-il enfin stoppé ? »

Il est en tout cas avéré que, contrairement à ce qu’on a bien voulu nous faire croire, le Président de la République, son gouvernement et sa majorité ont au moins autant de mépris pour la population que leurs prédécesseurs, comme ils le démontrent en continuant à vouloir imposer les compteurs Linky à des millions de citoyens qui n’en veulent pas.

Stéphane Lhomme
Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)
Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

(1) https://www.estrepublicain.fr/…/mort-dans-son-appartement-e…

(2) http://www.enedis.fr/linky-bientot-chez-vous

(3) https://www.francebleu.fr/…/chateauneuf-les-martigues-un-co…

(4) https://www.francebleu.fr/…/haute-vienne-un-incendie-sur-un…

(5) http://www.lunion.fr/…/laon-la-fronde-anti-linky-s-installe…

(6) https://actu.fr/…/un-compteur-linky-prend-feu-louveciennes-…

(7) https://www.ladepeche.fr/…/2692870-deux-compteurs-linky-pre…

(8) https://www.francebleu.fr/…/haute-vienne-un-incendie-sur-un…

(9) https://www.lanouvellerepublique.fr/…/le-compteur-linky-a-t…

(10) http://refus.linky.gazpar.free.fr/aix-incendie-linky.jpg

(11) Un exemple parmi beaucoup d’autres : https://twitter.com/Donatien_H/status/961248007911067648

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :