Promotelec : Linky : : faites intervenir un installateur électricien qualifié – risque incendie

https://www.promotelec.com/actualite/linky-faire-intervenir-installateur-electricien-qualifie-apres-mise-place-nouveau-compteur/

Et compléments sur les causes des incendies

Publié le 06 mars 2018 – Modifié le 18 avril 2018

La pose d’un boitier Linky peut entrainer une non-conformité entre l’installation électrique et le réglage de puissance du disjoncteur de branchement. Un risque qui doit être vérifié afin d’assurer la sécurité de l’installation.

16 millions de compteurs en France à la fin de l’année

Amorcé en 2015, le déploiement de Linky se poursuit en France au rythme de 28 000 compteurs posés par jour. A fin 2017, le projet comptait déjà plus de 7 millions d’unités placées dans plus de 4 000 communes.

Ce nombre devrait atteindre les 16 millions de compteurs installés d’ici à la fin de l’année, selon Bernard Lassus, le directeur du programme Linky, chez Enedis.

Compteur Linky

Le remplacement des anciens compteurs par les boitiers Linky est une étape incontournable à la réussite de la transition énergétique nationale. Ces compteurs nouvelle génération promettent en effet un suivi plus précis des consommations d’énergie, et ainsi une meilleure gestion des postes de dépenses énergétiques.

 

La modernisation du parc existant devrait s’achever en 2021. D’ici là, Enedis aura équipé 31 millions de foyers de ces compteurs communicants, autant d’opérations qui nécessitent une attention particulière de la part des professionnels sollicités et des particuliers concernés afin de s’assurer in fine de la sécurité de l’installation électrique.

Les sections de câbles en aval du disjoncteur sont-elles adaptées aux capacités admissibles en amont du disjoncteur ?

Lors de la pose d’un compteur Linky, le technicien qui intervient règle le disjoncteur de branchement de l’abonné au maximum de la puissance autorisé par le réseau. Une fois le boitier installé, la modification de la puissance souscrite pourra se faire à distance, sans qu’un professionnel n’ait besoin de se rendre au domicile pour que ce changement puisse être effectif.

Seulement, lorsque le technicien place Linky chez un particulier et règle le disjoncteur de branchement, il n’est pas chargé de vérifier si l’installation électrique du foyer est en mesure de supporter le niveau de puissance défini.

Dans le cas où les sections de câbles ne sont pas adaptées aux nouveaux réglages, des accidents (feu) peuvent se produire le jour où le particulier fait la demande auprès d’Enedis afin d’augmenter la puissance de son compteur à distance pour répondre à des besoins en énergie plus conséquents (ex : achat d’un jacuzzi).

Remarque : passage d’un abonnement 6KVA 30A (section de 6 mm² possible entre le disjoncteur et le tableau électrique général) à 9KVA 45A (section minimale de 10 mm², attention de vérifier la chute de tension suivant la longueur).

Après la pose du compteur Linky, il est donc conseillé au particulier de faire intervenir un installateur électricien qualifié qui se rendra au domicile s’assurer que les sections de câble entre le disjoncteur et le tableau électrique sont conformes au niveau de puissance établi.

NF C 14-100 vs NF C 15-100

La pose d’un compteur Linky est encadrée par la NF C 14-100, la norme qui s’applique au distributeur d’énergie et qui fixe les règles d’installation d’un réseau de distribution publique.

La NF C 15-100 régit quant à elle la partie qui part du coffret jusqu’à l’installation électrique du logement. La sécurité de cette dernière incombe donc totalement à l’occupant.

-o-o-o-o-o-

J’en profite pour vous dire que la norme NF C14 100 qui concerne le distributeur n’est pas respectée par les poseurs.
>

– Par exemple le compteur est en plastique auto-extinguible et les platines plastiques prévues pour ce type de compteur soumis à échauffement doivent être également aut-extinguibles, ce qui n’est pas le cas dans les installations existantes où les poseurs remplacent le compteur électromécanique par un Linky sur le tableautin de bois et un échauffement peut conduire à la flamme contrairement aux platines spécifiques.
>

– Ensuite la même norme interdit de façon absolue d’installer un réenclenchement automatique (ce que fait Linky) sur un AGCP (nom technique de notre disjoncteur).
>

Toujours la même norme restreint les lieux de pose des nouveaux compteurs pour des questions de sécurité alors que les poseurs ne se préoccupent pas de cela et remplacent l’électromécanique par le Linky dans les mêmes conditions.
>

– Ajouté à tout cela un disjoncteur interne au compteur unipolaire au lieu d’omnipolaire, sûrement pour des question d’économie, qui est susceptible de créer un arc électrique et les conditions de démarrage d’un incendie sont réunies.

RAPPEL :

https://stoplinky76320.wordpress.com/2017/05/02/failles-des-compteurs-communicants/

https://stoplinky76320.wordpress.com/2017/12/16/dossier-enquete-sur-les-circuits-bouchons-lien-avec-les-incendies-et-autres-dysfonctionnements-et-analyses-diverses-dont-celle-du-cstb/

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.