lettre ouverte aux conseillers municipaux et au maire de saint-pierre-les-elbeuf au sujet du « déploiement » de linky

OBJET : diffusion d’informations erronées

 

Mesdames, Messieurs les Conseillers Municipaux et Monsieur le Maire,

 

Nous avons eu connaissance de plusieurs pratiques très contestables au sujet de l’installation en cours de Compteurs-Capteurs Communicants dits « intelligents » sur NOTRE Commune (= notre bien commun).

  • DES JEUNES BENEVOLES EMPLOYES PAR LE « SERVICE CIVIQUE » FERAIENT DU PORTE-A-PORTE POUR DIFFUSER LA PROPAGANDE D’ENEDIS ET FAIRE PEUR AUX HABITANTS, AVEC DES ARGUMENTS FALLACIEUX, A SAVOIR :

 

    • « Si vous refusez le compteur linky, vous aurez à payer une taxe de relève à pied » : c’est une affirmation sans fondement : il n’existe aucun texte juridique à ce sujet, ou alors, il faudrait nous le produire ;
    • Nous payons déjà la relève à pied dans les taxes ; et ceux qui ont un linky n’ont pas été exemptés de cette taxe à notre connaissance ;
    • Ce qui signifie que nous aurions à payer DEUX FOIS LA MËME TAXE !
  • « Si vous refusez le linky, vous aurez à payer l’installation ensuite » ! Encore une fois, où sont les textes législatifs appuyant ces affirmations ? Par ailleurs, nous aurons effectivement à payer le linky, QUE NOUS L’AYONS OU PAS ! et même plusieurs fois !      1) La Cour des Comptes a annoncé que nous le paierons à la fin du déploiement d’un montant variant entre 130 et 230 euros (donc, sous forme d’emprunt à 4,5 %) progressivement, et dans les « taxes diverses » !  Un compteur qui, selon la Cour des Comptes, ne profitera qu’aux actionnaires et en aucun cas aux abonnés !    2) Le compteur appartient à la Commune : pourquoi donc aurions-nous à payer une deuxième fois un bien que nous avons déjà ?       3) C’est Enedis qui récupère NOS compteurs actuels, nous vend de nouveaux compteurs fragiles, et va nous vendre à nouveau ces compteurs à obsolescence programmée dans 10 ans au plus tard (la pile au lithium soudée est fragile et en plus dangereuse).
  • « Vous ne pouvez vous y opposer, car ils sont obligatoires » :

 

  • Nous demandons à ce sujet les références précises indiquant qu’ils seraient obligatoires pour les abonnés ; la loi éventuellement citée en référence ne concerne qu’Enedis, et d’ailleurs peut très bien s’appliquer aux compteurs électroniques déjà en place pour un certain nombre ;
  • Nous avons également demandé les « contrats de concession » confiant la gestion du réseau basse-tension à Enedis et qui devraient être à échéance en 2019 ! Documents publics qui devraient être remis aux Citoyens sur demande de leur part !
  • Ils ne sont pas obligatoires puisque Enedis indique que « pour refuser le linky, il suffit d’écrire une LRAR pour leur en faire part ». Tapez « linky St-Pierre-Lès-Elbeuf », dans Google, et vous aurez le texte cité ci-dessus.
  1. LA SOCIETE RELEVE SERVICE PLUS ENVOIE DES COURRIERS DE RENDEZ-VOUS AUX PERSONNES REFUSANT LE LINKY :
  • Il semble donc qu’Enedis ne transmette pas les courriers LRAR de refus, les abonnés-Citoyens ayant pourtant suivi leurs instructions ;
  • Elle envoie également des imprimés d’ « Attestation de refus » à signer par les destinataires : Enedis aurait donc besoin de recevoir TROIS FOIS les mêmes informations des Citoyens ? Cela correspond à une technique de VENTE qui s’appelle « le pied dans la porte », mais frise également l’illégalité !
  • Cette « attestation de refus » vise de plus à tromper le client. En effet, elle incite les abonnés à signer un document FAUX à leur insu : avec les mêmes arguments que ceux exposés ci-dessus : Les Citoyens devraient alors « reconnaître que le compteur linky est OBLIGATOIRE », ce qu’il n’est pas ! Serait-ce en ce cas un « délit d’initié », ou du « DOL », en termes juridiques ? Inciter des clients à signer un faux constitue également un délit !
  • Sur ce document, figure un ° de téléphone à appeler : qui ne correspond pas à la Société Relève Service Plus : une tromperie de plus !
  1. A L’ACCUEIL DE LA MAIRIE, les mêmes arguments fallacieux sont donnés aux Citoyens de cette COMMUNE, destinés à faire peur aux gens ! Ce n’est pas le rôle d’une gestion « en bon père de famille », chargée de fournir aux administrés des informations fiables, vérifiées, légales et les protégeant contre toute atteinte à leurs libertés fondamentales.

 

Les très nombreuses démarches entreprises par le Collectif afin d’informer la population, le conseil municipal et le maire ont permis de diffuser des sources fiables et informations fondées juridiquement, scientifiquement. LES CITOYENS ONT DES DROITS ET IL S’AGIT DE LES FAIRE RESPECTER ENTIEREMENT !

 

PAR AILLEURS, n’ont toujours pas été fournies

  • les études d’impact, électromagnétique, risques matériels, risques hausses de factures, risques incendies, risques sanitaires, avec relevé systématique de la multitude de victimes dans ces différentes rubriques ;
  • les Responsabilités Décennales,
  • les Garanties indispensables, exigées de tout artisan.
  • Aucune économie n’a été constatée dans les zones premièrement installées, au contraire, de nombreuses factures folles se sont multipliées ;
  • de nombreuses pannes d’appareils ont été constatées :
  • à tel point que certains fournisseurs d’énergie « proposent » une ASSURANCE POUR APPAREILS GRILLES, à 8,99 euros/mois !
  • Aucune étude concernant les incendies multiples n’a été publiée par Enedis, au contraire, il semble interdit pour les médias et les pompiers d’évoquer même le nom de Linky lié à un incendie ! Preuve d’un manque de sérieux total.
  • Les absences d’homologation sur plusieurs points cruciaux et notifiées à Enedis et aux différentes instances n’ont toujours pas fait l’objet de la moindre réponse, ou étude supplémentaire.

 

DE NOMBREUX CITOYENS SE SENTENT TROMPES, et demandent des informations véritables et honnêtes.

 

Les rapports de l’ONSE indiquent constamment l’état vétuste des installations électriques d’une façon généralisée, mais ces entreprises devenues privées veulent installer obstinément des infrastructures qui rendront les installations en place encore plus vulnérables : ce sont le contrôle et l’entretien qui sont absolument INDISPENSABLES, et non une mise en place d’appareils sans étude d’impact.

 

Il existe par ailleurs des décrets préfectoraux qu’il serait indispensable d’étudier au niveau de la commune, ce qui permettrait à la commune de respecter La Loi, mais Toute la Loi ! Document à suivre.

 

Nous vous prions, Mesdames et Messieurs les Conseillers, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations sincères, écoresponsables et co-responsables.

 

Le Collectif Stop Linky 76-27

 

Publicités