Linky : comment des lettres déstabilisent les clients de la Nièvre refusant l’installation du compteur

https://www.lejdc.fr/nevers/vie-pratique-consommation/info-pratique-legale/2018/09/28/linky-comment-des-lettres-destabilisent-les-clients-de-la-nievre-refusant-l-installation-du-compteur_12995091.html#refresh

Des clients nivernais réticents à l’installation du nouveau compteur Linky à leur domicile ont reçu des lettres de la part du prestataire de services 5Com avec la mention « obstruction du remplacement obligatoire du compteur ».

Les anti-Linky crient à des manoeuvres pour mettre la pression sur les clients refusant l’installation du nouveau compteur Linky à leur domicile. Sylvie Anne, déléguée territoriale Nièvre d’Enedis, répond « lettre type » lorsqu’il s’agit d’expliquer le ton des courriers en question.

Tout savoir sur Linky

« Mon compteur est dans mon domicile. J’ai le droit de refuser. Mais je reçois cette lettre », explique une cliente habitant l’agglomération neversoise. « Ces pressions sont courantes », constate Daniel Philisot, président de l’association Stop Linky 58. Si certains destinataires pourraient être déstabilisés par des courriers dans lesquels sont écrites des phrases telles que « dans le cas contraire et sans nouvelle de votre part dans un délai de quinze jours, nous nous réservons le droit d’engager votre responsabilité devant les tribunaux compétents », il ne faut pas prendre le message au pied de la lettre.

C’est une lettre type. Elle fait partie des relances classiques. Le consommateur reste libre pour le moment.

Sylvie Anne (déléguée territoriale Nièvre d’Enedis)

« C’est une lettre type », explique Sylvie Anne, déléguée territoriale Nièvre d’Enedis. « Elle fait partie des relances classiques. Le consommateur reste libre pour le moment. » Comprendre que ce courrier s’adresse aussi bien à ceux qui, dans leur droit, refusent d’ouvrir leur porte aux prestataires chargés de l’installation du nouveau compteur et à ceux qui scellent un compteur situé en bordure de propriété.

« On n’a jamais emmené les personnes devant les tribunaux »

« Il est arrivé, alors qu’un incendie ravage une habitation, qu’un technicien n’ait pas pu accéder au compteur pour couper le courant car il était cadenassé. Ça peut être dangereux », illustre Sylvie Anne, ajoutant « qu’à l’heure actuelle, aucune jurisprudence n’est venue contredire ce qui est d’actualité : on ne force pas le domicile des gens. » Même principe sur les obstructions de compteurs : « On n’a jamais emmené les personnes devant les tribunaux. »

L’association Stop Linky 58 s’engage contre l’installation des nouveaux compteurs

Par ailleurs, des clients se sont plaints d’appels téléphoniques leur affirmant que les relèves de compteur allaient devenir payantes. « On m’a dit 140 €. D’où vient ce chiffre?? », se plaint une Nivernaise. « Aucune décision n’est prise. C’est la commission de régulation de l’énergie qui fixe cela. Et aujourd’hui, c’est encore gratuit. Aucune somme n’a été évoquée. »

Pierre Destrade
pierre.destrade@centrefrance.com

LIENS :

https://stoplinky76320.wordpress.com/2018/10/17/barricadage-nouveau-est-arrive-modele-courrier-et-cgv-denedis-2/

 

https://stoplinky76320.wordpress.com/2018/10/17/linky-un-ancien-installateur-raconte-on-nous-demandait-de-mentir-au-client/

 

Publicités

2 commentaires sur « Linky : comment des lettres déstabilisent les clients de la Nièvre refusant l’installation du compteur »

Les commentaires sont fermés.