Transition énergétique : pour qui ? Alertes – Les Gilets Jaunes

¶ La transition énergétique et écologique est nécessaire à mettre en œuvre d’une manière équitable entre tous les français, les plus fortunés, les classes moyennes et les classes défavorisées. Il  est nécessaire de nous dire où sont passés les milliards d’euros déjà récoltés concernant  ce sujet. Beaucoup de choses dans la démarche écologique et énergétique du gouvernement sont choquantes, on parle de voitures électriques et on évoque la construction d’EPR…Le gouvernement a visiblement choisi de s’appuyer sur le nucléaire pour se prévaloir d’une production d’électricité peu carbonée.

¶  Compteurs électriques linky : Les problèmes de compatibilité électromagnétique (CEM) avec les appareils électroniques domestiques en fonctionnement dans les habitations ne sont pas abordés. La question reste entière sur le module radio ERL( émetteur radio linky ). Pourquoi tant d’incendies ont lieu…Que penser des compteurs communicants (eau, gaz, électriques) que l’on nous impose ? Est-ce un progrès ? –  Cf Pièce jointe – Alerte 2017 du Centre de Recherche et d’Information Indépendant sur les Rayonnements Electrom CRIIREM. (voir plus bas).

De plus en plus de tâches et de décisions apparemment anodines mais qui, mises bout à bout, constituent l’étoffe de nos existences quotidiennes vont nous abêtir. L’intelligence artificielle est une intrusion intégrale dans la vie de chacun. Ce projet civilisationnel doit se mettre en place avec l’assentiment des citoyens et en toute transparence.

On va nous imposer la 5G : Pour les chercheurs, les ondes millimétriques présentent deux défauts majeurs : « Elles sont instables et leur portée est courte mais surtout, on ne connaît pas leurs effets sur la santé. Cent soixante-dix scientifiques, issus de 37 pays dont la France, demandent un moratoire sur le déploiement du réseau de téléphonie mobile de cinquième génération « 5G » jusqu’à ce que des études d’impact sanitaires et environnementales sérieuses et indépendantes aient été réalisées préalablement à toute mise sur le marché.

A noter que ce moratoire avait été obtenu aux USA, puis, les opérateurs ont réussi à le faire retirer !

Que font nos dirigeants dans le domaine des pesticides, insecticides …Les industriels doivent changer leur manière de produire notamment en matière alimentaire (utilisation perturbateurs endocriniens, nanoparticules…on attend que les cancers se développent ?)

¶ En matière  de transition énergétique et écologique, nos gouvernants n’ont  pas vraiment d’ambition dans ce domaine surtout nos industriels. Des substances chimiques, appelées « SDHI » – pour inhibiteurs de la succinate déshydrogénase – aux effets potentiellement dévastateurs pour les abeilles et les pollinisateurs, sont utilisées à très grande échelle depuis 10 ans en France et en Europe pour tuer les champignons et les moisissures qui s’attaquent aux cultures et aux récoltes sans qu’aucune des autorités sanitaires qui ont donné leur feu vert pour les commercialiser n’aient cherché RÉELLEMENT à les suspendre dans l’attente de recherches impartiales sur  leur dangerosité, sur les effets qu’elles pourraient avoir sur les abeilles, l’environnement ou la santé humaine.»

¶ L’humain doit passer avant la finance sinon nous allons continuer à subir, à vivre malheureux dans un monde sans âme voire sans état d’âme.

Quant à la consommation on pousse les français à consommer toujours plus, à s’équiper d’objets connectés… L’obsolescence programmée est une stratégie visant à réduire la durée de vie d’un produit pour augmenter son taux de remplacement et provoquer un nouvel achat…

On pourrait prendre encore beaucoup d’exemples notamment dans l’alimentation, nos déplacements et la manière dont nous sommes soignés en France

 Selon l’ O.C.D.E en 2017, le fret par voie de surface  –  transport terrestre  – a émis 2230 millions de tonnes de  Co2 contre 929 millions de tonnes pour les frets aériens et maritimes réunis. D’après les chercheurs , aujourd’hui, le fuel marin est responsable d’environ 250 000 morts et 6,4 millions de cas d’asthmes chez les enfants chaque année. Dans le cadre de la motorisation des gros bateaux , il y a de grands progrès à faire mais on préfère s’attaquer aux automobilistes.

La transition énergétique et écologique doit concerner la population mais aussi (et surtout) les industriels.

Dès lors que l’alternative passe par un choix de consommation, les responsabilités sont déplacées sur le consommateur. On rend responsable celui qui est au bout de la chaîne alors que les industriels essaient de techniciser à outrance le débat, pour arriver à le rendre incompréhensible, et surtout à le rendre indéchiffrable aux yeux des citoyens. Un système qui privilégie sans cesse la croissance économique engendre automatiquement un mode vie catastrophique pour notre environnement. C’est un devoir mais aussi la responsabilité de chacun, de nos élus de faire bouger les choses dans le bon sens.

Les gilets jaunes ont prouvé en quelque sorte par leur mouvement que nous ne pouvons pas poursuivre notre chemin tel qu’il est tracé actuellement.

Toujours selon l’OCDE :  » les 10% les plus riches détiennent aujourd’hui 89% des actifs mondiaux et  1% des plus favorisés dispose de la moitié des actifs.

Autre constat: « En une génération, les inégalités se sont  creusées de 40% ».

On ne peut rester inerte à la lecture de ces chiffres.

Bien Cordialement
Patrick RICHARDET Association Groupe  santé Colmar Chargé du dossier linky  –
auteur du livre PROGRES ?  Compteurs communicants – Ondes…Fondateur du  Festival du Livre de COLMAR

https://www.groupesantecolmar.net
www.groupesantecolmar.net

RAPPORT DU CRIIREM sur le RAPPORT DE L’ANSES compteurs communicants eau, gaz, électricité, jugé bien incomplet !

(riirem                                                         ALERTE DU CRIIREM
Février 2017
Centre de Recherche et d’Information Indépendant
sur les Rayonnements Electromagnétiques

  Le rapport ANSES-compteurs communicants Linky, Gazpar, 
                                             Eau, un avis bien incomplet  ! 

Il est important de préciser que ce rapport porte sur les compteurs communicants dans
leur ensemble. Il y a deux types de technologies qui devraient être prises en compte  : les
compteurs  Linky  qui  utilisent  le CPL  (Courant  Porteur en Ligne)  et  des  modules  radio
nommés  ERL  (Émetteur  Radio Linky)  et les compteurs Gaz et Eau qui utilisent  aussi des
modules radio.
Concernant le compteur Linky  :  
Tout    compteur  électrique,  quel  qu’il  soit,  émet  des  rayonnements  de  type  50  Hertz
générateurs  de  champs  d’induction  magnétique  et  de  champs  électriques  mesurables
séparément.
La technologie Linky  utilise le courant électrique 50 Hertz comme support  du CPL pour
transmettre des  signaux  dans la bande de fréquences  de 60  à 100  kiloHertz  émetteurs
de champs magnétiques  et de champs électriques mesurables séparément (« upgradables », c’est-à-dire que les bandes de fréquences activées pourront être modifiées à distance).
Les mesures citées dans le dossier  de l’ANSES  sont incomplètes puisqu’elles n’incluent
pas les champs d’induction magnétique et  les champs électriques  50 Hertz.
De  plus,  les  problèmes  de  compatibilité  électromagnétique  (CEM)  avec  les  appareils 
       électroniques domestiques en fonctionnement dans les habitations ne sont pas abordés. Quelles lois, quelles normes ?  
        

La question reste entière sur le module radio ERL.
Concernant les compteurs Gazpar, Eau  : 
-Pour les compteurs Gaz il y a très peu d’information.  Les études utilisées par l’ANSES
sont issues uniquement des installateurs, il n’y a donc aucune étude contradictoire.
-Pour les compteurs d’eau, l’ANSES mentionne n’avoir aucune donnée.
  Concernant les concentrateurs des compteurs communicants  :
L’impact  des  concentrateurs  émetteurs  de  rayonnements  de  type  téléphonie  mobile
(GPRS-GSM  900)  nécessaires  à  la  transmission  et  {  l’exploitation  des  données  des
compteurs n’a pas été pris en compte. 
        

       Conclusions  :  
Finalement ce rapport est ciblé  principalement  sur le compteur Linky  seul (sans
module          ERL)      et    comporte de  nombreuses lacunes. Les     mesures   citées  ne  permettent  pas de conclure sur un éventuel impact sur les biens et les personnes,
d’autant plus que  la nouvelle génération de Linky, le G3,  sera équipé  d’un module
radio ERL.

       En  2017,  l’Agence  de  l’Environnement  et  de  la  Maîtrise  de  l’Énergie    (ADEME)
demande  à  rencontrer le CRIIREM pour traiter le  problème du Linky  et travailler
ensemble à la mise en place d’un protocole de mesures et d’une expertise comme
cela avait été fait pour les lampes fluocompactes en 2009.
Centre de Recherche et d’Information Indépendant sur les Rayonnements Electromagnétiques
Association 1901 N° 0723011863 –  19-21 rue Thales de Milet – 72 000 Le Mans
contact@criirem.org – tél : 02 43 21 18 69 – http://www.criirem.org
Siret n° : 487 430 639 00038

Publicités