MAIRIES : Cahiers de doléances

De la part de l’Association : PRIARTEM

[ACTION !] Chers adhérents, Chers sympathisants,

L’Association des maires ruraux de France a invité ses adhérents à ouvrir des cahiers de doléances en mairie durant deux samedis, le 8 et le 15 décembre. Restée discrète la semaine dernière – au point où nous avons dû être informés par l’un de nos adhérents, cette semaine, pour la connaître – cette invitation commence aujourd’hui à être plus visible. Nous devons nous en saisir, demander à tous nos maires, y compris ceux qui ne sont pas adhérents de cette association, d’ouvrir leur mairie samedi afin d’y porter nos revendications de respect de nos libertés individuelles, de respect des principes démocratiques, de respect de la parole citoyenne et de d’exigence de justice dans les dossiers qui nous intéressent.

 

 

 

 

Aujourd’hui, avec une acuité rarement atteinte, nous sommes confrontés à un véritable rouleau compresseur dont l’unique but semble d’imposer à marche forcée une société du sans fil et du data sans se soucier des conséquences pécuniaires ou sanitaires pour la population.

A PRIARTEM, cela fait de nombreuses années que nous réfléchissons à des mesures que les pouvoirs publics pourraient décliner afin de protéger les populations contre les nuisances des ondes. Il ne s’agit pas ici d’inscrire toute notre plateforme revendicative mais bien de porter les exigences démocratiques premières – celles du droit de défendre nos conditions de vie et de santé. C’est pourquoi, nous vous proposons les thèmes suivants à inscrire dans ces cahiers, que vous pourrez traduire dans vos propres mots et enrichir selon votre propre vécu.
Thèmes proposés à développer dans le cahier de doléances de votre commune :

« parce que nous voulons que soient assuré le respect de nos conditions de vie et de santé ; parce que nous voulons avoir la parole sur les évolutions tant au niveau local qu’au niveau national, susceptibles de peser sur celles-ci, nous demandons aux pouvoirs publics de :

Réduire les expositions aux ondes pour tous ;
Permettre le vivre ensemble, électrosensibles ou non ;
Protéger les enfants ;
Appliquer le principe pollueur-payeur ;
Garantir la transparence et la concertation dans le déploiement des technologies (implantation des antennes-relais par exemple) ;
Respecter le droit de refuser les technologies les plus invasives (objets et compteurs communicants) ;
Lutter contre les réseaux d’influence. »

Nous vous invitons également à nous faire remonter les doléances que vous aurez inscrites, qui viendront alimenter notre réflexion afin d’approfondir notre plateforme de revendications.

Pour cela, vous pouvez nous envoyer un message par le formulaire http://contact.priartem.fr/, en choisissant la rubrique « Autre demande » avec pour Objet « Doléances ».

Vous remerciant d’avance de votre participation

L’équipe de PRIARTEM / Electrosensibles de France