Scoop ! Habitations anciennes : sortez de leurs listes de déploiement

Oups ! Maldonne pour &n&dis ! Si vous avez un logement ancien, si vous ne voulez pas du linky, un scoop ! C’est facile de sortir de leurs listes de déploiement !

Dans votre courrier de refus à énédis (ou un nouveau) avec copie au maire et au sous-traitant (les 3 doivent être nommés sur le courrier afin que chacun soit au courant des autres destinataires), en plus de vos coordonnées date et signature, précisez que;

– Considérant que votre installation électrique comporte en tout ou partie des circuits réalisés en vieux conducteurs en fil coton, (très difficile à vérifier par les poseurs et affirmation impossible à vous reprocher, ce qui vaut bien tous leurs mensonges)

– Considérant le dossier d’évaluation du système linky publié par la Commission de Régulation de l’Énergie en juin 2011 qui stipule à son paragraphe 1.2 ;

Les principales causes de non installation en fin de déploiement massif, identifiées lors de l’expérimentation, sont listées ci-dessous :

refus de la pose par le client ;

imprévus techniques (exemple : trace d’amorçage, accessibilité dangereuse, fil coton, absence de coupe circuit, tableau amiante) ou réglementaires (exemple : coupe-circuit fonte, compteur à moins de 60 cm d’un point d’eau) ;

Lire la suite « Scoop ! Habitations anciennes : sortez de leurs listes de déploiement »

Publicités

« On a cherché à acheter notre silence »

Le drame de la Famille MOREL – « signer une clause de confidentialité » Leurs stratégies agressives et pistes pour ne pas être victime.

Madame, Monsieur,
Le drame que je m’apprête à vous raconter pourrait nous arriver à tous.
Ce drame, c’est celui de la famille Morel qui a vu une partie de sa maison partir en flammes, un mois après l’installation d’un compteur Linky.
Bien décidée à connaître la vérité sur la cause de l’incendie qui a ravagé leur domicile et qui aurait pu leur coûter la vie, la famille a donc engagé les procédures d’analyses nécessaires…
… mais très vite : « on a cherché à acheter notre silence » déclarent les Morel.
Ils ont été contactés par un expert d’Enedis qui leur a demandé de suspendre ces analyses, de signer une clause de confidentialité sur l’affaire, en leur affirmant qu’en contrepartie, Enedis allait indemniser l’intégralité du sinistre…
Voilà donc comment Enedis s’y prend pour étouffer sournoisement les incidents provoqués par leur compteur Linky… C’est scandaleux !!
Et malheureusement, ce drame est loin d’être un cas isolé…
Partout en France, les affaires d’incendies et de compteurs qui explosent se multiplient. Dans les Côtes-d’Armor, dans le Var, et tout récemment dans le Loiret…
Et pourtant, la cadence des installations ne faiblit pas : chaque jour, c’est plus de 30 000 compteurs qui sont installés de gré ou de force… Autant de potentielles familles en danger…
Pour mettre fin à ces pratiques scandaleuses qui peuvent avoir des conséquences terribles sur le quotidien des Français – et parfois mener à des catastrophes comme celle-ci – une pétition a été lancée sur la plateforme Citizaction qui a déjà été signée par 56 238 personnes.
Je vous laisse découvrir l’email d’Elisabeth, ci-dessous, qui vous explique les dangers du nouveau compteur Linky. N’hésitez pas, SVP, à transférer cet email à vos contacts pour les informer, et éviter que d’autres familles soient victimes du même sort.
Merci d’avance.
Marine de l’Equipe de Citizaction.
Référence
  • Le Parisien– Compteur Linky : ils veulent la vérité après l’incendie de leur maison
  • Actu.fr– Près de Saint Brieuc, leur compteur Linky a pris feu
  • Nice Matin– Un compteur Linky prend feu moins de six mois après son installation
  • Capital – Loiret : un compteur Linky de nouveau mis en cause dans un incendie
Il prétend vous faire faire des économies d’énergie et sauver la planète ; rien que ça ! Aucune preuve sérieuse à l’appui évidemment… En revanche, il émet des ondes « CPL » – considérées comme « potentiellement cancérigènes » – à partir de tout votre réseau électrique, du sol au plafond.
Si vous le refusez, on peut clairement vous laisser entendre que vous pourriez ne plus avoir de courant ou le payer bien plus cher ; de la menace à peine voilée…
Bienvenue dans le monde merveilleux de « Linky » ! Celui du compteur « intelligent » qui transmet, au jour le jour, à votre opérateur électrique tous les détails de votre consommation énergétique (appareils utilisés, conditions d’utilisation, fréquence, etc.) et qui, à terme, lui permettra d’en prendre le contrôle à distance.
Cette situation n’est pas acceptable. Voici trois (très) bonnes raisons d’exiger que soit reconnu, noir sur blanc, un droit personnel au refus de l’installation de Linky chez soi, et que des sanctions soient prévues pour décourager toutes pratiques abusives.
Avant de faire partie des prochaines victimes de ces installations imposées, signez la pétition !
1. Ils jouent aux apprentis sorciers et nous sommes leurs cobayes…
Il apparaît clairement que le déploiement en masse des compteurs Linky aurait mérité beaucoup plus de prudence. Les fréquences « CPL » émises sont classées « potentiellement cancérigènes » par le CIRC (Centre International de Recherche contre le Cancer). Certes, ces fréquences semblent faibles mais tout le réseau électrique devient transmetteur et, à terme, 35 millions de foyers doivent être équipés ; sans oublier les concentrateurs et les antennes relais. De plus, notre exposition sera continue et aucune étude sérieuse ne prévoit les conséquences sur le moyen et le long terme.
Dans un premier temps, les opérateurs électriques ont nié tout effet nocif pour la santé. Mais certains industriels n’en disaient-ils pas autant de l’amiante ? Et les laboratoires pharmaceutiques n’ont-ils pas défendu bec et ongles l’usage de médicaments comme le Benfluorex ou le Médiator, jusqu’au jour où ils ont dû les retirer d’urgence du marché ? Désormais, les pouvoirs publics reconnaissent qu’il faut faire la lumière sur cette question sanitaire. Mais, ne fallait-il pas le faire avant de lancer la déferlante ? Quel aveu de légèreté !
Des personnes en sont malades. Une femme qui était particulièrement souffrante a dû saisir la justice pour qu’un compteur installé chez elle contre son gré soit enlevé. Heureusement, le tribunal de Grenoble a répondu favorablement à sa demande. Mais n’est-il pas invraisemblable d’en arriver à une telle extrémité ?
Dans ce contexte, on pourrait espérer qu’ENEDIS lève le pied, qu’il attende les conclusions d’études réellement fiables et indépendantes et qu’il tienne compte de l’inquiétude légitime de plus en plus de Français… Mais, l’opérateur s’en moque. Au contraire, il accélère et mène au pas de charge l’installation des compteurs. Au début de l’année, il en installait 18 000 par jour. Or, désormais, c’est 35 000.
2. C’est de la vente forcée, qui ne dit pas son nom…
Officiellement, il n’y aurait pas d’obligation de s’équiper de cet appareil intrusif puisque nous sommes dans un « pays de droit ». Mais, dans les faits, c’est une toute autre musique…
Les directives européennes de 2006 et de 2009 ont programmé la pose de compteurs Linky dans 80 % des foyers d’ici à 2020. En clair, il n’y aurait aucune contrainte mais 80 % des foyers doivent être équipés à brève échéance…
Merci la subtilité ! Et les pouvoirs publics français ont fait du zèle puisqu’ils ont prévu, quant à eux, que tous les foyers le soient. L’opération est alors menée tambour battant par ENEDIS (ex-ERDF) chez des personnes qui, souvent, ne sont pas informées ou, pis, qui n’en voulaient pas.
Enfin, voici les armes bien rodées utilisées pour annihiler toute résistance à la planification :
Arme n° 1 : briser la résistance des communes
Car près de 900 communes s’opposent au déploiement de Linky sur leur territoire… Ce n’est pas rien ! D’autant plus que les communes sont bien les propriétaires des réseaux de distribution de l’électricité. Mais sous la pression du ministère de l’Intérieur, les maires sont sommés de plier l’échine. Bref, les pouvoirs publics annihilent toute résistance collective pour pouvoir s’attaquer aux seuls citoyens pris isolément… Nos libertés locales sont broyées sous le rouleau compresseur de leur planification !
Arme n° 2 : laisser carte blanche au seul ENEDIS
Les pouvoirs publics ont laissé toute latitude à ENEDIS pour déployer Linky tout en lui garantissant le monopole du branchement et du raccordement électrique. C’est la porte ouverte aux abus. Ainsi, pour les logements neufs, par exemple, il n’y a plus de choix, ENEDIS ne fournit plus de compteurs traditionnels, seuls des compteurs Linky sont donc installés… À terme, c’est la garantie que tout le parc sera équipé bon gré mal gré avec son compteur intrusif.
L’information donnée lors des démarchages à domicile est souvent très partielle et inexacte. Par exemple, pour rassurer le client, le compteur Linky est présenté comme gratuit. Toutefois, l’opération globale coûtera 5 milliards d’euros (une paille !) qui seront évidemment amortis dans les facturations des abonnés.
3. Objectif : rationnement, pénalités et surfiscalité ?
Les compteurs « intelligents » ont pour but de transmettre le détail de nos consommations électriques à l’opérateur, des informations tout à fait privées. Cette pratique ouvre la porte à une évolution inquiétante que beaucoup ne soupçonnent pas à l’heure où, pourtant, les guerres pour contrôler les marchés et la course aux données font rage… Certains politiques et prospectivistes vantent même sans aucune pudeur l’intérêt de cette technologie qui pourrait permettre de rationaliser (autant dire rationner !) nos consommations par des systèmes de pénalités dissuasives et de surfiscalité et de les conditionner à grande échelle (sollicitations systématiques et ciblées pour acheter les derniers appareils ménagers, par exemple).
Si vous les laissez installer Linky chez vous, rien ne les empêchera de rationner votre consommation ou de vous surtaxer via ce compteur. Et rien ne les empêchera, demain, de faire la même chose avec toutes vos autres activités.
Pour toutes ces (très) bonnes raisons, je vous demande de signer comme moi la pétition pour une liberté de choix, pour la reconnaissance d’un droit personnel au refus de l’installation de Linky chez soi.
Ceux qui veulent imposer cette politique intrusive sont très puissants… Mais nous sommes beaucoup plus nombreux ! Nous pouvons êtres des millions à signer cette pétition et à rejoindre la résistance aux côtés de près de 900 communes de France et de centaines d’associations. Il n’y a pas de fatalité, nous ne sommes ni pigeons, ni cobayes ! Signez la pétition et transmettez-là à tous vos amis, eux aussi sont concernés !
Merci !
Elisabeth
Nos armes : Diffuser largement l’information ; se réunir en collectifs ; porter les informations et demandes des citoyens au Maire de la Commune ; leur demander une salle pour une réunion publique ; demander au Conseil Municipal qu’il fasse une délibération : certaines sont actuellement bien rôdées ; et surtout, ne pas succomber aux mensonges et menaces qui n’ont d’ailleurs aucune valeur légale et aucun fondement légal : ils ne produisent jamais de documents actés pour appuyer leurs dires.

Je signe la pétition

© 2017 Citizaction

Lire la suite « « On a cherché à acheter notre silence » »

Revue de la semaine : 5G, expériences sur les Humains, voiture électrique, service public ?, procédures juridiques, élus, etc, etc

Par Stop Linky FRANCE

VENDREDI 30 NOVEMBRE 2018         LES NEWS LINKY DE LA SEMAINE ÉCOULÉE

 Stop linky Infos libres 47

 

BIG DATA ET DONNÉES PERSONNELLES

 

Karambolage: Bibendum / La Schufa

Arte Émission Karambolage du 18 novembre 2018 (durée: 12 min) En milieu d’émission à 4:45, « quand Prune Antoine s’est installée à Berlin, elle a fait la connaissance d’une institution qui l’a beaucoup choquée : la Schufa »  Je vous laisse découvrir. https://www.arte.tv/fr/videos/078724-036-A/karambolage/

Lire la suite « Revue de la semaine : 5G, expériences sur les Humains, voiture électrique, service public ?, procédures juridiques, élus, etc, etc »

Transition énergétique : pour qui ? Alertes – Les Gilets Jaunes

¶ La transition énergétique et écologique est nécessaire à mettre en œuvre d’une manière équitable entre tous les français, les plus fortunés, les classes moyennes et les classes défavorisées. Il  est nécessaire de nous dire où sont passés les milliards d’euros déjà récoltés concernant  ce sujet. Beaucoup de choses dans la démarche écologique et énergétique du gouvernement sont choquantes, on parle de voitures électriques et on évoque la construction d’EPR…Le gouvernement a visiblement choisi de s’appuyer sur le nucléaire pour se prévaloir d’une production d’électricité peu carbonée.

Lire la suite « Transition énergétique : pour qui ? Alertes – Les Gilets Jaunes »

COMPTE RENDU RENCONTRE DU 3 OCTOBRE 2017

Ci-dessous,

1 -compte-rendu de la rencontre,

2 – Contestation de notre information aux habitants

3 – Article du Monde « Pour l’économie française, l’opération Linky s’annonce perdante »

 4 – Le débat est ailleurs : Radio Transparence : Maud Bigand analyse les causes de l’accélération d’Enedis pour l’installation des Linky

 

Monsieur le Maire nous avait invité à une réunion pour nous faire part de la réponse prise « à l’unanimité » par une « commission générale » et dans la suite de la VIDEO DE CETTE REUNION, il dit que la décision a été prise en Conseil Municipal : nous n’avons pas pu connaître la date de ce Conseil Municipal.

Il nous a dit qu’ils avaient fait leurs propres recherches en réponse à nos nombreux documents et pour cela il cite la liste des organismes consultés :

Bien que Monsieur le Maire ait lu les différentes conclusions sans vouloir être interrompu, nous allons présenter une réponse à chaque conclusion afin que nos informations précédemment fournies figurent bien dans ce rapport : nous avons étudié en profondeur chacun des points soulevés par l’ensemble des Collectifs de France, ainsi que les nombreux mouvements aux Etats-Unis, au Brésil, au Canada, aux Pays-Bas, etc. Nous avons fourni une documentation si abondante que nous serons contraints d’être très brefs, et donc incomplets.

 

1 – ENEDIS : 

NOTRE REPONSE : Enedis dépense 7 milliards pour déployer ses compteurs et ses 740 000 antennes très rapidement. Leurs mensonges ne se comptent plus. Leurs exactions non plus. Des vendeurs veulent vendre, à n’importe quel prix et « au rouleau-compresseur ».

 

2 – INC : Institut National de la Consommation : « Aucune donnée personnelle n’est transmise » et « la consommation n’est transmise qu’une fois par jour. Aucune vente de données ».

NOTRE REPONSE :

–         Ceci a été démenti par Monsieur LASSUS lui-même, Directeur de Linky, dans la vidéo où il montre aux industriels que l’on voit sur l’écran le démarrage des appareils, les pics de consommation, EN TEMPS REEL.

–         Monsieur Monloubou, Président d’Enedis, annonce lui-même qu’ils deviennent « opérateur de Big Data (collecte de données personnelles pour les exploiter) ». Et le Président François Hollande avait annoncé aux industriels aussi que cela rapporterait 8% du PIB.

 

3 – Piratages : « La sécurité informatique est très rigoureuse avec des compteurs au cryptage différent pour chaque compteur » (sur la carte SIM).

NOTRE REPONSE : La sécurité informatique n’existe pas, puisque même THALES, hautement sécurisé, a été piraté. Le groupe Chaos Computer Club a démontré que le Linky se piratait en 3 heures, très facilement. L’invasion des objets connectés ne pourra que rendre très fragiles tous ces systèmes.

 

4 – ANSSI : Agence Nationale de Sécurité des Services Informatiques : « ne donne que la consommation globale ; on ne sait pas quels appareils fonctionnent ».

NOTRE REPONSE : Eh bien, la réponse a été donnée plus haut, par Monsieur LASSUS. D’ailleurs, c’est ce qu’il a répété à l’Assemblée Nationale en mars ou avril 2017 : il dit même que c’est « l’effacement des pointes de consommation qui est primordial ».

 

5 – ANSES : Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire : « Aucun impact sanitaire pour l’homme ».

NOTRE REPONSE : Leur phrase était « Il n’y a pas d’études qui prouvent les dangers, nous n’avons pas assez de recul, donc ce n’est pas dangereux ». Ils font fi des arguments du CRIIREM, du CSTB, du Rapport Bio Initiative regroupant 3000 études scientifiques, du Professeur Belpomme, oncologue, des milliers de personnes qui témoignent, des études Russes, Américaines, etc

 

6 – ANFR : Agence Nationale des Fréquences (en lien avec le Ministère de l’Industrie) : « Le compteur Linky respecte les normes au sujet des champs électromagnétiques et ne transmet les données qu’une fois par jour ».

NOTRE REPONSE : Le Rapport de Raymond Tricone, ex Ingénieur de l’Industrie Navale a fait une étude approfondie et en situation réelle, et démontre et prouve que même nos normes les plus laxistes d’Europe ne sont pas respectées. Il a été transmis à Monsieur le Maire. Il est difficile de parler ou de joindre les Conseillers.

 

7 – Virginie Lemercier : dit que « la commune ne peut interdire le déploiement des linky sur son territoire. »

Peut-être s’agit-il de cette personne, mais lorsqu’on ne peut pas avoir les informations exactes, les Citoyens ne peuvent faire valoir leurs droits légitimes :

MADAME VIRGINIE LEMERCIER, affaire personnelle artisan est en activité depuis 7 ans. Établie à SAINT ANDRE DE L’EURE (27220), elle est spécialisée dans le secteur d’activité de la fabrication d’objets divers en bois, fabrication d’objets en liège, vannerie et sparterie

NOTRE REPONSE : (Nous avons demandé qui est cette personne) et n’avons pas obtenu de réponse. Il est possible qu’il soit fait allusion à la fameuse « Note Ravetto » publiée par la FNCCR (Fédération Nationale des collectivités concédantes et régies). Nous avons repris l’analyse poussée d’Annie Lobé de Santé-Publique Editions dans laquelle elle démontre les conflits d’intérêts entachant cet organisme, puis démonte un à un chacun des arguments biaisés visant à obtenir une adhésion totale des Maires au projet Linky : ceux-ci ne prendraient aucun risque, en dépit du fait qu’ils sont propriétaires et ont dû signer des contrats avec Enedis pour autoriser les travaux. Cependant, Enedis se dédouane de toutes garanties, assurances, concernant les dommages de tous ordres causés par leurs installations forcées. Ils se livrent de plus à des modifications unilatérales de CONTRAT de VENTE : en modifiant le contrat (l’infraction s’appelle le DOL) – en refusant explicitement la responsabilité des incendies comme « cas de force majeure », en imposant l’accord tacite de diffusion des données personnelles, etc.

DE PLUS : On nous fait remarquer que « toutes les décisions de refus des communes ont été déboutées ». Ce qui est FAUX : 419 communes à ce jour ont refusé le Linky et les autres compteurs. Nicolas Dupont Aignan a récemment fait une vidéo indiquant qu’Enedis, en dépit de la décision de la commune de refuser de brader les compteurs dont elle est propriétaire, vient intimider des particuliers pour imposer les changements par la force.

 

8 – Un organisme allemand à Nuremberg : une entreprise ;

 

Linky : la nouvelle déroute des « Décodeurs » du Monde et des « News-checkeurs » de Libération

par : Stéphane Lhomme Conseiller municipal de Saint-Macaire (33) Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

Les « Décodeurs » et autres « News-checkeurs » forment une nouvelle race de journalistes, des super-héros prétendant dire « ce qui est vrai » et « ce qui est faux », chasser les « fake-news », rétablir la vérité et donner à tout le monde des leçons d’éthique et de morale. Or leurs contributions au débat sur les compteurs communicants Linky suffisent à démontrer qu’ils sont eux-mêmes vecteurs de désinformation, de lourdes erreurs et même de censure.

Déjà prise la main dans le sac, la Décodeuse du Monde vient respectivement de consacrer au compteur Linky une série de 5 articles bâtis sur le principe des « questions/réponses ». Elle aussi prise en flagrant délit de tromperie en faveur du Linky, la News-checkeuse de Libé rajoute une seule nouvelle désinformation.

Voici les plus graves erreurs relevées dans ces articles.

1) Les « Décodeurs » du Monde

Lire la suite « Linky : la nouvelle déroute des « Décodeurs » du Monde et des « News-checkeurs » de Libération »

lettre ouverte aux conseillers municipaux et au maire de saint-pierre-les-elbeuf au sujet du « déploiement » de linky

OBJET : diffusion d’informations erronées

 

Mesdames, Messieurs les Conseillers Municipaux et Monsieur le Maire,

 

Nous avons eu connaissance de plusieurs pratiques très contestables au sujet de l’installation en cours de Compteurs-Capteurs Communicants dits « intelligents » sur NOTRE Commune (= notre bien commun).

Lire la suite « lettre ouverte aux conseillers municipaux et au maire de saint-pierre-les-elbeuf au sujet du « déploiement » de linky »