Attention ! Une Association Nationale se crée pour défendre les utilisateurs de compteurs électriques !

https://www.ffuce.fr/

Mais n’oubliez pas : vous avez le droit de refuser ces objets connectés (électricité, gaz, eau) chez vous : c’est inconstitutionnel de vous l’imposer, et c’est donc un abus de pouvoir !

En attendant que les LOIS soient appliquées, BARRICADEZ CES DIFFERENTS COMPTEURS CONNECTES qui pourrissent déjà la vie de tant de personnes !

sans-titre

Pour les statuts, c’est ici :

http://www.ffuce.fr/pdf/FFUCE_Statuts_version_28_11_2019.pdf

Linky_Reunion_Avocats_flyer_1280.jpg

Défense des consommateurs
contre le système de comptage connecté  Linky de la SA ENEDIS
Deuxième réunion générale
des Avocats de France
le Samedi 7 Décembre 2019

CLIQUEZ CI-DESSUS POUR VOIR LA VIDEO !

Lire la suite « Attention ! Une Association Nationale se crée pour défendre les utilisateurs de compteurs électriques ! »

Courrier refus compteur d’eau à radio-fréquences

Prénom NOM :

Rue :                                                                                                            _________________________

CP Ville :                                                                                                     _________________________

Téléphone :                                                                         

       

Copie :            Président Métropole ou Syndicat

Mairie de ____________________

Association Nationale PRIARTEM (Pour information)

 

Envoi en recommandé avec AR n°  : ________________

Valant mise en demeure

Référence Client : _________________

Objet : Signification de refus d’installation d’un compteur d’eau à Télé-relève et des nuisances radioélectriques associées

                                                                                                          Fait à                          , le

Madame, Monsieur,

 

Ayant appris l’installation en cours de compteurs d’eau à télé-relève, émetteurs de radiofréquences, je vous signifie par la présente mon refus de voir ce compteur installé à mon domicile.

J’ai pris une photo de mon compteur avec copie de cette lettre scotchée dessus, et je vous tiendrai pour pénalement responsables, en prenant l’état à témoin, s’il était changé malgré cette mise en demeure.

 

L’installation de ces compteurs ne fait l’objet d’aucune loi en France, et je sais qu’il émet en permanence des radio-fréquences, qui sont nocives pour la santé à des seuils bien inférieurs aux normes actuelles, comme le prouvent plus de 6000 études sur le sujet.

Il est bien entendu connu que ces normes sont fixées à des niveaux tellement élevés qu’elles ne sont en rien protectrices de l’usager, comme d’ailleurs noté par le Parlement Européen dès septembre 2009 :

Le Parlement Européen, suite au rapport Bioinitiative, constate dès Septembre 2009 que : « que les limites d’exposition aux champs électromagnétiques fixées pour le public sont obsolètes dès lors qu’elles n’ont pas été adaptées depuis la recommandation du Conseil du 12 juillet 1999 relatives à la limitation d’exposition du public aux champs électromagnétiques (0 Hz à 300 GHz), que ces limites ne tiennent évidemment pas compte de l’évolution des technologies de l’information et de la communication ni, d’ailleurs, des recommandations préconisées par l’Agence Européenne pour l’Environnement ou encore des normes d’émission plus exigeantes prises, par exemple, par la Belgique, l’Italie ou l’Autriche et qu’elles ne tiennent pas compte des groupes vulnérables comme les femmes enceintes, les nouveau-nés et les enfants. »

Ces normes sont sensées protéger contre les impacts thermiques uniquement, et ce pendant une durée de 6 minutes seulement…et elles sont très supérieures à celles adoptées dans d’autres pays, comme la Suisse, l’Autriche, l’Italie, la Russie, la Chine, etc…

Elles ont été mises en place par décret  entre les deux tours de l’élection  présidentielle de 2002, par le gouvernement Jospin qui faisait ses cartons, sous la pression des industriels (voir témoignage de Yves Cochet, alors ministre de l’environnement, et d’après les recommandations de l’ICNIRP, organisme soi-disant ‘indépendant’ et dont les scientifiques sont en conflit d’intérêt avec l’industrie des Télécom cf le documentaire Mauvaises Ondes diffusé en 2013 sur France 3).

 

Ce compteur va également s’accompagner, pour la transmission des consommations vers les points de collecte, d’une multiplication des antennes-relais utilisant les hyper-fréquences dans notre environnement, ce qui augmentera encore le brouillard électro-magnétique que subit toute la population, et en particulier les personnes électro-sensibles, dont le nombre est « en croissance exponentielle ».

 

Voir ci-dessous l’application du principe de précaution, demandé à tous les états membres, par le Parlement Européen dans sa déclaration du 12/03/2013, concernant la reconnaissance de la sensibilité chimique multiple et de l’hypersensibilité électromagnétique.

Le Parlement :

« demande instamment aux gouvernements des états membres de mettre en œuvre les règles en vigueur relatives aux rayonnements électromagnétiques et à l’exposition à des substances nocives et d’appliquer strictement le principe de précaution, en prenant des mesures sanitaires et environnementales efficaces afin de protéger immédiatement les patients affectés, dont le nombre augmente de manière exponentielle. »

Ces micro-ondes sont classés potentiellement cancérogène par l’OMS depuis 2011, comme l’ont été avant le plomb ou l’amiante.

Lire la suite « Courrier refus compteur d’eau à radio-fréquences »

Lettre demande de repose de l’ancien compteur

Même si ça demande de la persévérance, certains y sont parvenus !

http://ace.hendaye.over-blog.fr/2019/05/lettre-demande-de-repose-de-l-ancien-compteur.html?fbclid=IwAR1yxs-mYbfPdZsj-j5x2SUEi10kU3cyGrANsGcBwQ2mdS6pbFrYxCyruWs

Date de création : 02/05/2019 17:31
Dernière modification : 04/05/2019 17:32

Lettre demande de repose de l'ancien compteur

Enedis rechigne à vous remettre un ancien compteur, mais si vous insistez vous allongerez la liste de ceux qui ont gagné.

–  Denis Werwer a réussi.
– Julien Martin a fait plier Enedis
– Benoît de Cornulier : ancien compteur
– Stop Linky 47 repose ancien compteur
– Pierre Nicot Biarritz
– Chauconin
– Castres
– Belâbre, dans l’Indre

 

ENEDIS
Monsieur Président du Directoire et/ou
Représentant légal de ENEDIS
34 Place des Corolles
92079 PARIS LA DEFENSE CEDEX

Copie au prestataire qui a posé le Linky.
Par la présente, j’ai l’honneur de vous mettre en demeure de venir sans délai  me remettre un compteur non communicant, type CBE, comme cela a été le cas suite à d’autres demandes d’usagers, comme à Villeneuve-sur-Lot, à Biarritz, à Epfig, à Pont-de-Claix, à Valloire-sur-Cisse, à Chauconin, à Castres, à Belâbre, etc.

Alors que 18 millions de Linky ont été posés, les incidents, les incendies, les troubles de la santé (les miens sont apparus après la pose), les surfacturations ne sont plus contestables. Enedis ne m’appartient pas, mais c’est mon distributeur d’électricité. De même, mon compteur ne m’appartient pas, mais c’est mon compteur, et surtout mon circuit électrique est ma propriété.

Toute loi primant sur un contrat privé ou sur des clauses de CGV liant un professionnel et un consommateur, (ordonnance du 10 février 2016 portant réforme du droit des contrats), comprenez que protégé par la loi et mon libre arbitre, je suis déterminé à obtenir satisfaction.

La pose du Linky a été faite sans mon consentement écrit, comme la CNIL l’a demandé, et malgré mon refus en violation des articles de loi suivants, sélectionnés parmi la vingtaine de violations de loi dont nous avons la liste :

Code de l’Energie : R.341-5,
Code de la consommation : L.224-10
Code civil : art. 524, 525, 544 et 546
Code Pénal : art. 223.1, 226.4, 322.5 et 432.8

EDF précise le 01/08/2018 à un usager de Valloire-sur-Cisse qu’aucun contrat n’est incompatible avec tel ou tel type de compteur (électronique conventionnel, ou communicant), et inversement qu’aucun de ces trois types de compteur n’est incompatible avec un contrat quel qu’il soit.

Je vous serais obligé par ailleurs de me communiquer la copie intégrale contenant l’ensemble de mes données en votre possession (art. 32,33,34, 35 et 39 du chapitre 5 et 79-19 de la loi Informatique et Libertés).

Dans cette attente, veuillez recevoir, madame, monsieur, mes salutations distinguées

 

 

 

Source : https://www.antilinkynord.fr/articles.php?lng=fr&pg=1431&mnuid=125&tconfig&fbclid=IwAR1vvi8yieKILqgEKKdpgy5l-p0M_Tm3F-mxmoiXKZSo7h77rhPI7y4qlLc#z2

ATTENTION GAZPAR ARRIVE ! Courrier refus ! Comme pour les autres soi-disant « Intelligents », rien ne vous oblige à les accepter !

Le compteur Gazpar à son tour se lance à l’assaut de Saint-Pierre et de ses habitants !

Rien ne vous oblige à l’accepter, mais on voudrait vous le faire croire, et même utiliser des méthodes de vente sauvages pour cela !

N’hésitez pas à envoyer votre courrier de refus, et aussi à barricader le coffret s’il est accessible.

lettre-refus-gazpar

SURCONSOMMATION AVEC GAZPAR

https://forum.quechoisir.org/surconsommation-avec-gazpar-t90558.html

GAZPAR piles au lithium inflammable 28951592_968177100007962_4396793686323625984_n

http://ace.hendaye.over-blog.fr/2019/05/propriete-des-compteurs-de-gaz.html?fbclid=IwAR3AMEsOYmYjpNt–ZMpA7-ruN-hAMJKHuYmP3x3lGn-GxGSZpxFeHIOWFw

https://www.lanouvellerepublique.fr/niort/la-roue-tourne-vite-aussi-pour-les-compteurs-d-eau

 

 

 

Réunion publique à Caudebec-Lès-Elbeuf – mercredi 13 mars 2019 à 18h30

Informez, partagez, et si par hasard vous trouviez l’article de Loi paru sur Légifrance imposant aux abonnés d’avoir un Linky, n’hésitez pas à nous en faire part !

REUNION PUBLIQUE CAUDEBEC

« On a cherché à acheter notre silence »

Le drame de la Famille MOREL – « signer une clause de confidentialité » Leurs stratégies agressives et pistes pour ne pas être victime.

Madame, Monsieur,
Le drame que je m’apprête à vous raconter pourrait nous arriver à tous.
Ce drame, c’est celui de la famille Morel qui a vu une partie de sa maison partir en flammes, un mois après l’installation d’un compteur Linky.
Bien décidée à connaître la vérité sur la cause de l’incendie qui a ravagé leur domicile et qui aurait pu leur coûter la vie, la famille a donc engagé les procédures d’analyses nécessaires…
… mais très vite : « on a cherché à acheter notre silence » déclarent les Morel.
Ils ont été contactés par un expert d’Enedis qui leur a demandé de suspendre ces analyses, de signer une clause de confidentialité sur l’affaire, en leur affirmant qu’en contrepartie, Enedis allait indemniser l’intégralité du sinistre…
Voilà donc comment Enedis s’y prend pour étouffer sournoisement les incidents provoqués par leur compteur Linky… C’est scandaleux !!
Et malheureusement, ce drame est loin d’être un cas isolé…
Partout en France, les affaires d’incendies et de compteurs qui explosent se multiplient. Dans les Côtes-d’Armor, dans le Var, et tout récemment dans le Loiret…
Et pourtant, la cadence des installations ne faiblit pas : chaque jour, c’est plus de 30 000 compteurs qui sont installés de gré ou de force… Autant de potentielles familles en danger…
Pour mettre fin à ces pratiques scandaleuses qui peuvent avoir des conséquences terribles sur le quotidien des Français – et parfois mener à des catastrophes comme celle-ci – une pétition a été lancée sur la plateforme Citizaction qui a déjà été signée par 56 238 personnes.
Je vous laisse découvrir l’email d’Elisabeth, ci-dessous, qui vous explique les dangers du nouveau compteur Linky. N’hésitez pas, SVP, à transférer cet email à vos contacts pour les informer, et éviter que d’autres familles soient victimes du même sort.
Merci d’avance.
Marine de l’Equipe de Citizaction.
Référence
  • Le Parisien– Compteur Linky : ils veulent la vérité après l’incendie de leur maison
  • Actu.fr– Près de Saint Brieuc, leur compteur Linky a pris feu
  • Nice Matin– Un compteur Linky prend feu moins de six mois après son installation
  • Capital – Loiret : un compteur Linky de nouveau mis en cause dans un incendie
Il prétend vous faire faire des économies d’énergie et sauver la planète ; rien que ça ! Aucune preuve sérieuse à l’appui évidemment… En revanche, il émet des ondes « CPL » – considérées comme « potentiellement cancérigènes » – à partir de tout votre réseau électrique, du sol au plafond.
Si vous le refusez, on peut clairement vous laisser entendre que vous pourriez ne plus avoir de courant ou le payer bien plus cher ; de la menace à peine voilée…
Bienvenue dans le monde merveilleux de « Linky » ! Celui du compteur « intelligent » qui transmet, au jour le jour, à votre opérateur électrique tous les détails de votre consommation énergétique (appareils utilisés, conditions d’utilisation, fréquence, etc.) et qui, à terme, lui permettra d’en prendre le contrôle à distance.
Cette situation n’est pas acceptable. Voici trois (très) bonnes raisons d’exiger que soit reconnu, noir sur blanc, un droit personnel au refus de l’installation de Linky chez soi, et que des sanctions soient prévues pour décourager toutes pratiques abusives.
Avant de faire partie des prochaines victimes de ces installations imposées, signez la pétition !
1. Ils jouent aux apprentis sorciers et nous sommes leurs cobayes…
Il apparaît clairement que le déploiement en masse des compteurs Linky aurait mérité beaucoup plus de prudence. Les fréquences « CPL » émises sont classées « potentiellement cancérigènes » par le CIRC (Centre International de Recherche contre le Cancer). Certes, ces fréquences semblent faibles mais tout le réseau électrique devient transmetteur et, à terme, 35 millions de foyers doivent être équipés ; sans oublier les concentrateurs et les antennes relais. De plus, notre exposition sera continue et aucune étude sérieuse ne prévoit les conséquences sur le moyen et le long terme.
Dans un premier temps, les opérateurs électriques ont nié tout effet nocif pour la santé. Mais certains industriels n’en disaient-ils pas autant de l’amiante ? Et les laboratoires pharmaceutiques n’ont-ils pas défendu bec et ongles l’usage de médicaments comme le Benfluorex ou le Médiator, jusqu’au jour où ils ont dû les retirer d’urgence du marché ? Désormais, les pouvoirs publics reconnaissent qu’il faut faire la lumière sur cette question sanitaire. Mais, ne fallait-il pas le faire avant de lancer la déferlante ? Quel aveu de légèreté !
Des personnes en sont malades. Une femme qui était particulièrement souffrante a dû saisir la justice pour qu’un compteur installé chez elle contre son gré soit enlevé. Heureusement, le tribunal de Grenoble a répondu favorablement à sa demande. Mais n’est-il pas invraisemblable d’en arriver à une telle extrémité ?
Dans ce contexte, on pourrait espérer qu’ENEDIS lève le pied, qu’il attende les conclusions d’études réellement fiables et indépendantes et qu’il tienne compte de l’inquiétude légitime de plus en plus de Français… Mais, l’opérateur s’en moque. Au contraire, il accélère et mène au pas de charge l’installation des compteurs. Au début de l’année, il en installait 18 000 par jour. Or, désormais, c’est 35 000.
2. C’est de la vente forcée, qui ne dit pas son nom…
Officiellement, il n’y aurait pas d’obligation de s’équiper de cet appareil intrusif puisque nous sommes dans un « pays de droit ». Mais, dans les faits, c’est une toute autre musique…
Les directives européennes de 2006 et de 2009 ont programmé la pose de compteurs Linky dans 80 % des foyers d’ici à 2020. En clair, il n’y aurait aucune contrainte mais 80 % des foyers doivent être équipés à brève échéance…
Merci la subtilité ! Et les pouvoirs publics français ont fait du zèle puisqu’ils ont prévu, quant à eux, que tous les foyers le soient. L’opération est alors menée tambour battant par ENEDIS (ex-ERDF) chez des personnes qui, souvent, ne sont pas informées ou, pis, qui n’en voulaient pas.
Enfin, voici les armes bien rodées utilisées pour annihiler toute résistance à la planification :
Arme n° 1 : briser la résistance des communes
Car près de 900 communes s’opposent au déploiement de Linky sur leur territoire… Ce n’est pas rien ! D’autant plus que les communes sont bien les propriétaires des réseaux de distribution de l’électricité. Mais sous la pression du ministère de l’Intérieur, les maires sont sommés de plier l’échine. Bref, les pouvoirs publics annihilent toute résistance collective pour pouvoir s’attaquer aux seuls citoyens pris isolément… Nos libertés locales sont broyées sous le rouleau compresseur de leur planification !
Arme n° 2 : laisser carte blanche au seul ENEDIS
Les pouvoirs publics ont laissé toute latitude à ENEDIS pour déployer Linky tout en lui garantissant le monopole du branchement et du raccordement électrique. C’est la porte ouverte aux abus. Ainsi, pour les logements neufs, par exemple, il n’y a plus de choix, ENEDIS ne fournit plus de compteurs traditionnels, seuls des compteurs Linky sont donc installés… À terme, c’est la garantie que tout le parc sera équipé bon gré mal gré avec son compteur intrusif.
L’information donnée lors des démarchages à domicile est souvent très partielle et inexacte. Par exemple, pour rassurer le client, le compteur Linky est présenté comme gratuit. Toutefois, l’opération globale coûtera 5 milliards d’euros (une paille !) qui seront évidemment amortis dans les facturations des abonnés.
3. Objectif : rationnement, pénalités et surfiscalité ?
Les compteurs « intelligents » ont pour but de transmettre le détail de nos consommations électriques à l’opérateur, des informations tout à fait privées. Cette pratique ouvre la porte à une évolution inquiétante que beaucoup ne soupçonnent pas à l’heure où, pourtant, les guerres pour contrôler les marchés et la course aux données font rage… Certains politiques et prospectivistes vantent même sans aucune pudeur l’intérêt de cette technologie qui pourrait permettre de rationaliser (autant dire rationner !) nos consommations par des systèmes de pénalités dissuasives et de surfiscalité et de les conditionner à grande échelle (sollicitations systématiques et ciblées pour acheter les derniers appareils ménagers, par exemple).
Si vous les laissez installer Linky chez vous, rien ne les empêchera de rationner votre consommation ou de vous surtaxer via ce compteur. Et rien ne les empêchera, demain, de faire la même chose avec toutes vos autres activités.
Pour toutes ces (très) bonnes raisons, je vous demande de signer comme moi la pétition pour une liberté de choix, pour la reconnaissance d’un droit personnel au refus de l’installation de Linky chez soi.
Ceux qui veulent imposer cette politique intrusive sont très puissants… Mais nous sommes beaucoup plus nombreux ! Nous pouvons êtres des millions à signer cette pétition et à rejoindre la résistance aux côtés de près de 900 communes de France et de centaines d’associations. Il n’y a pas de fatalité, nous ne sommes ni pigeons, ni cobayes ! Signez la pétition et transmettez-là à tous vos amis, eux aussi sont concernés !
Merci !
Elisabeth
Nos armes : Diffuser largement l’information ; se réunir en collectifs ; porter les informations et demandes des citoyens au Maire de la Commune ; leur demander une salle pour une réunion publique ; demander au Conseil Municipal qu’il fasse une délibération : certaines sont actuellement bien rôdées ; et surtout, ne pas succomber aux mensonges et menaces qui n’ont d’ailleurs aucune valeur légale et aucun fondement légal : ils ne produisent jamais de documents actés pour appuyer leurs dires.

Je signe la pétition

© 2017 Citizaction

Lire la suite « « On a cherché à acheter notre silence » »

Outils juridiques : lien vers un site National

Plateforme d’information STOP LINKY FRANCE une nouvelle page

« outils juridiques » dans le style boîte à outils « de base » qui ne demande qu’à être enrichie par vos apports afin que chacun puisse en disposer à sa guise dans le cadre de ses actions de résistance.

 

STOP LINKY FRANCE – OUTILS JURIDIQUES

https://stoplinky-france.webnode.fr/refus-linky-elements-juridiques/