Incendie : le compteur LINKY a très probablement fait son second mort

http://www.lest-eclair.fr/64244/article/2018-04-09/saint-julien-les-villas-l-incendie-pourrait-avoir-demarre-pres-du-compteur

Saint-Julien-les-Villas: l’incendie pourrait avoir démarré près du compteur électrique

Les sapeurs-pompiers ont lutté pendant des heures mais les flammes étaient encore visibles quatre heures après le début de l’incendie.

Les sapeurs-pompiers ont lutté pendant des heures mais les flammes étaient encore visibles quatre heures après le début de l’incendie.

L’incendie s’est déclaré dans une maison à pans de bois de Saint-Julien-les-Villas, (Aube) dimanche vers 13 h 45, pour une raison qui reste à déterminer. Mais d’après les premiers éléments, le feu pourrait avoir démarré dans l’entrée de la maison, au niveau du compteur électrique, changé tout récemment. L’enquête d’un expert devra préciser les circonstances de ce drame.

Les Linky causent des incendies graves et parfois mortels.

Combien de morts faudra-t-il pour qu’Enedis
et les autorités françaises sortent du déni ?

Polémique :

A-t-on la certitude que c’est bien le Linky qui a tué ?

 

Les incendies graves et parfois dramatiques objectivement causés par les compteurs Linky se multiplient au fur et à mesure des installations de ces compteurs malfaisants.

 

Personne ne peut croire que Le Parisien, L’Est éclair, La Dépêche du Midi, l’Est Républicain, France bleu, la Nouvelle République, etc, soient à la solde de prétendus « activistes » anti-Linky. Les médias rendent continuellement compte d’incendies causés par les Linky, souvent posés peu de temps auparavant voire le jour même.

 

La question n’est plus de savoir si le programme Linky nous met en danger de mort violente par incendie : c’est désormais une certitude.

 

Mais Enedis et les autorités restent dans le déni et tentent de déconsidérer nos alertes (pourtant totalement justifiées). Mais ces négationnistes se mélangent parfois les pinceaux, comme on a pu la voir dans l’affaire de Laxou.

 

En effet, dans un article de l’Est Républicain du 14 mars, on apprend que, selon l’expert, le compteur concerné serait un compteur ordinaire et non un Linky. Mais dans son communiqué de déni, Enedis prétend que « Le compteur Linky est intact« .

 

Cette incroyable contradiction suffit largement à mettre en doute toutes les belles dénégations d’Enedis et de la préfecture.

 

De toute façon, le programme Linky mettant en jeu des intérêts financiers gigantesques, il serait d’une grande naïveté de croire que, lorsqu’un incendie se produit, Enedis reste les bras croisés en espérant que le Linky ne soit pas mis en cause.

 

Au contraire, ce sont les gens d’Enedis qui sont immédiatement dépêchés et qui, sous prétexte de mettre l’installation en sécurité, nettoient consciencieusement la scène du crime, avant de décréter que « le Linky n’y est pour rien ».

 

C’est assurément ce qui va encore se produire concernant ce nouveau drame à Saint-Julien-les-Villas. Mais il est évident que c’est bien le Linky qui tue et que, en réalité, il y a probablement déjà bien plus de deux morts causés par les incendies des Linky.

 

La question reste posée : combien de morts faudra-t-il avant qu’Enedis et les autorités françaises se résolvent à prendre la même décision que la province canadienne du Saskatchewan suite à 8 incendies : désinstaller les compteurs communicants.

Stéphane Lhomme
Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)
Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.f

Publicités

Lettre aux Députés et Sénateurs de France par les Collectifs et Associations : demande la suspension du programme Linky

Mesdames et Messieurs les Députés,
Mesdames et Messieurs les Sénateurs,

Nous, Collectifs et Associations de l’ensemble des régions de France, vous prions instamment de prendre connaissance des raisons de notre opposition à la technologie LINKY. Qu’elles soient de nature juridique, économique, écologique, factuelle ou sanitaire, elles sont toutes étayées de sources vérifiables par vos soins.

Nous demandons :

– la suspension du programme Linky et de la technologie CPL (Courant Porteur en Ligne)

– la désactivation des concentrateurs

– la repose des anciens compteurs,
( les compteurs Linky posés en grappes impactent l’ensemble de la population).

1. RAISON JURIDIQUE

On nous dit : le Linky est obligatoire, il y a une directive européenne

La Directive européenne 2009/72/CE du 13 juillet 2009, en annexe 1 (page 37 de la pièce jointe)
stipule que :

« Les États membres veillent à la mise en place de systèmes intelligents de mesure qui favorisent la participation active des consommateurs au marché de la fourniture d’électricité.
La mise en place de tels systèmes peut être subordonnée à une évaluation économique à long terme de l’ensemble des coûts et des bénéfices pour le marché et pour le consommateur, pris individuellement, ou à une étude déterminant quel modèle de compteurs intelligents est le plus rationnel économiquement et le moins coûteux et quel calendrier peut être envisagé pour leur distribution. […]
Si la mise en place de compteurs intelligents donne lieu à une évaluation favorable, au moins 80 % des clients seront équipés de systèmes intelligents de mesure d’ici à2020.»

La Directive ne prévoit aucune disposition légale obligeant les administrés à accepter l’installation d’un tel compteur pour leur foyer.

Le Rapport de la cour des comptes de février 2018 (page 246 en pièce jointe) remarque:

Rapport cour des comptes pays refusent

(il faut lire Slovanie à la fin et non Slovaquie qui est répétée 2 fois)

8 pays de l’Union Européenne sur 23 ont prévu de ne pas procéder au déploiement ou de n’y procéder que pour certains gros consommateurs.

2. RAISON ECONOMIQUE

La Cour des comptes dénonce le coût du programme :

« II Un dispositif coûteux pour le consommateur mais avantageux pour Enedis

A – Un coût effectif total de 5,7 Md€ en euros courants

B – Des conditions avantageuses pour Enedis, un financement assuré par les usagers »

(Rapport Cour des Comptes de février 2018 en pièce jointe page 253-254)

La suppression de la relève à pied entraîne la destruction de milliers d’emplois.

3. RAISON ECOLOGIQUE

Un désastre écologique avec le remplacement de 35 millions de compteurs en état de fonctionnement :

« L’objectif est de remplacer 90% des anciens compteurs dans 35 millions de foyers d’ici 2021. »

(https://espace-client-particuliers.enedis.fr/web/espace-particuliers/carte-de-deploiement)

« La durée de vie des compteurs Linky ™ est estimée à une vingtaine d’années. »

( https://particuliers. engie .fr/assistance-client/questions-reponses/mon-equipement/mon-installation-et-mon-compteur/duree-vie-compteurs-linky.html)

3 fois moins que les compteurs mécaniques…

L’ADEME rapporte que :

Le changement du parc de compteurs électromécaniques et électroniques actuels par des compteurs Linky impliquerait en effet une augmentation de la consommation électrique annuelle de l’ordre de 0,5 TWh.

( rapport de l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie page 3 en pièce jointe)

Ce qui correspond à la consommation de 400 000 ménages.

(https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/produire-de-l-electricite/le-nucleaire-en-chiffres)

4. BIG DATA
.Les informations circulant par le CPL permettent à ENEDIS une collecte de données permettant d’en déduire les habitudes de vie des occupants. La collecte de ces données constitue une violation de la vie privée. Elles pourront être revendues par ENEDIS, dont le Président, M. Monloubou, a précisé au « Monde des Grandes Écoles » :

« L’entreprise doit anticiper pour faire évoluer son « business model » car nous sommes désormais également un opérateur de Big Data. »

(http://www.mondedesgrandesecoles.fr/enedis-entreprise-big-data-modernisation )

La coupure à distance de certains de nos appareils pour « lisser » la consommation est une intrusion dans notre vie privée. Nous ne pouvons l’accepter.

5. RAISON SANITAIRE

Linky utilise la technologie CPL ( Courant Porteur en Ligne) qui n’est pas adaptée au réseau domestique:

Wikipedia explique :

« Le principe des CPL consiste à superposer au courant électrique alternatif de 50 ou 60 Hz un signal à plus haute fréquence et de faible énergie. Ce deuxième signal se propage sur l’installation électrique et peut être reçu et décodé à distance. Ainsi le signal CPL est reçu par tout récepteur CPL de même catégorie se trouvant sur le même réseau électrique. Cette façon de faire comporte cependant un inconvénient : le réseau électrique n’est pas adapté au transport de ces fréquences car il n’est pas blindé. En conséquence, la plus grande partie de l’énergie injectée par le modem
CPL est rayonnée sous forme d’onde radio. »
(https://fr.wikipedia.org/wiki/Courants_porteurs_en_ligne)

Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment informe que les logements sont exposés aux signaux CPL du voisinage :

« Dans un logement situé à proximité de logements équipés de compteurs communicants Linky, l’exposition aux signaux CPL existera, qu’il y ait ou non un compteurcommunicant dans ce logement. Les niveaux d’exposition seront néanmoins plus faibles en l’absence de compteur communicant. »

(Rapport du CSTB 2017 en pièce jointe page 45)

 Les experts assurent que les ondes émises par le Linky sont en dessous des normes légales :

Comme pour la radioactivité ou les pesticides, ces normes n’apportent aucune garantie
d’innocuité sanitaire. Il n’a jamais été démontré scientifiquement de « seuil » en-dessous duquel il n’y aurait aucun risque. Le principe de précaution n’a pas été appliqué dans notre pays.

Olivier Cachard, avocat, écrit dans le Monde Diplomatique en Février 2017(lien):

« En France, c’est pour des nuisances nouvelles, comme celles générées par les ondes
électromagnétiques, que le principe de précaution a d’abord été consacré dans le code de
l’environnement, avant d’être élevé au rang de norme constitutionnelle dans l’article 5 de la Charte de l’environnement, en 2004. Aujourd’hui, pourtant, le principe de précaution subit des attaques systématiques qui entretiennent sciemment la confusion entre des préjudices individuels circonscrits — effectivement réparables par le droit de la responsabilité — et le risque d’un dommage de masse, qui relève véritablement du principe de précaution. Il convient donc de veiller à sa mise en œuvre par les autorités publiques, faute de quoi la responsabilité de l’État pourrait être engagée. En matière de champs électromagnétiques, on peut juger préoccupantes les conditions sulfureuses dans lesquelles ont été adoptées les limites réglementaires d’exposition. »
(https://www.monde-diplomatique.fr/2017/02/CACHARD/57119)

Enedis affirme déjà utiliser le CPL sans problème pour le signal heures pleines/heures creuses :

L’association PRIARTEM dans sa lettre 33 (page 2 en pièce jointe ) distingue :

le CPL « Pulsadis » (qui gère les heures « creuses ») envoie 175 Hertz dans les câbles peu de fois par jour (deux en général) du CPL du Linky qui envoie 63 000 et 74 000 Hertz (pour le CPL G1) … jusqu’à 90 600 Hertz pour le G3 (page 92 du rapport de l’ANSES) dans tout l’habitation 24h/24.

(PRIARTEM : Pour Rassembler Informer et Agir sur les Risques liés aux Technologies ElectroMagnétiques)
En effet, l’ANFR explique (page 9 pdf ) :

« La collecte des index de consommation a lieu la nuit entre minuit et 6 heures du matin. […]
En plus de cette collecte quotidienne, le concentrateur interroge successivement l’ensemble des compteurs de la grappe à intervalle régulier (pouvant aller de toutes les minutes ou toutes les 10 minutes selon la configuration du réseau) afin de surveiller l’état général du réseau basse tension et détecter rapidement d’éventuelles pannes. Le compteur interrogé répond en transmettant une trame élémentaire très brève. »

ENEDIS prétend que les autorités sanitaires ont donné leur aval

L’ANSES publie dans son rapport de:

« Concernant les effets à long terme, les conclusions du rapport de l’Agence publié en 2009 (Afsset, 2009b) sont toujours d’actualité : « Peu d’études expérimentales et épidémiologiques sont disponibles concernant les effets des champs électromagnétiques des fréquences [utilisées par le CPL] sur la santé.L’analyse [des] études [disponibles] ne permet pas de conclure définitivement quant à l’existence ou non d’effet délétère lié à des expositions aux radiofréquences dans la bande 9 kHz – 10 MHz à des niveaux non thermiques ».

( page 17 pdf du Rapport de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’Environnement et du travail de Juin 2017 en pièce jointe)

et recommande (page 22 pdf ):

« Au-delà, compte tenu d’incertitudes sur les effets sanitaires pour les fréquences mises en œuvre, l’Agence appelle à poursuivre l’étude de ces effets potentiels dans la gamme de fréquences autour du kilohertz. »

La saisine de l’ANSES par le Ministère de la Santé, à la demande de PRIARTEM, a donc démenti formellement cette assertion.

Les Linky, posés en grappes de 10 à 1000, reliés par CPL à des concentrateurs, eux-mêmes reliés par le réseau de téléphonie au collecteur général d’ENEDIS, créent un champ électromagnétique et une exposition chronique, y compris pour les personnes ayant refusé le Linky .

(Lettre 33 de l’association PRIARTEM page 7- 8 en pièce jointe)

Pour ces raisons et d’autres non développées ici, nous vous demandons, Mesdames et Messieurs les Députés, Mesdames et Messieurs les Sénateurs, de décider un moratoire sur l’installation des compteurs LINKY et la réinstallation des compteurs mécaniques ou de deuxième génération.

Nous vous remercions de votre attention et vous prions d’agréer, Mesdames et Messieurs les Députés,
Mesdames et Messieurs les Sénateurs, l’expression de nos salutations respectueuses.

Les Signataires sont les 92 collectifs et associations suivantes –

 Directive Européenne.pdf

 Rapport de la cour des comptes RPA2018-Tome-1-i…

 Avis revisé et Rapport de l’ANSES.pdf

 Rapport du CSTB.pdf

 ADEME-201507.pdf

 

RAPPEL BREF DES CAUSES DES INCENDIES LINKY

La situation empire avec le « déploiement » de ce dispositif qui s’avère non fiable techniquement et dangereux.

La Société Anonyme Enedis ne communique jamais sur ces graves défauts, et nie tout en bloc, y compris les incendies. Jamais dans la presse (sauf une fois) il n’est mentionné si la maison ou l’appartement qui a brûlé était équipé de linky – les pompiers qui sont venus distribuer les calendriers m’ont d’ailleurs indiqué qu’ils avaient un « devoir de réserve » (sic).

LES INCENDIES ne sont que l’un des impacts majeurs de ce dispositif très dangereux pour tous :

Il y a déjà eu des DECES : voir article précédent ET un nombre effarant d’incendies, au fur et à mesure de ce déploiement.

Les incendies ne sont pas du tout surprenants, considérant la conception même de ce dispositif :

Lire la suite « RAPPEL BREF DES CAUSES DES INCENDIES LINKY »

Le compteur Linky fait hélas son premier mort – le premier ? Vraiment ??

L’inévitable s’est produit : un nouvel incendie de compteur Linky a tué un habitant à Laxou (Meurthe-et-Moselle)

Ce n’est hélas pas une surprise puisque depuis des mois, et malgré le déni de réalité de l’industriel Enedis et des autorités, nous ne cessons d’avertir que, parmi les nombreux désagréments causés par les compteurs Linky, les incendies de plus en plus nombreux mettent incontestablement en danger la vie des habitants.

Le 20 février, comme rapporté par France Bleu (3), un habitant de Châteauneuf-les-Martigues a frôlé le pire : « J’ai ouvert le coffret et j’ai vu le boîtier vert, le nouveau compteur Linky qui était en train de cramer (…) Tout le rez-de-chaussée a quasiment brûlé (…) on a tout perdu. »

  • Ensuite, une liste d’incendies, par Stéphane Lhomme
  • Puis, une listes d’incendies avec des MORTS, là où un linky était présent, ou fort probablement, en fonction du taux de déploiement : puisque les pompiers ont « un devoir de réserve » !

 

Lire la suite « Le compteur Linky fait hélas son premier mort – le premier ? Vraiment ?? »

VIDEO – Arnaud Levitre, maire PC d’Alizay (27460) dans l’Eure, à l’occasion de ses voeux, renouvelle en vidéo son opposition au compteur Linky : un MAIRE RESPONSABLE !

Arnaud Levitre, maire PC d’Alizay (27460) dans l’Eure, à l’occasion de ses voeux, renouvelle en vidéo son opposition au compteur Linky :
« On ne consulte ni les élus, ni les citoyens et on leur impose cette nouveauté présentée comme « magique » alors qu’en définitive, elle n’a pour vocation que de contribuer à la vie financière d’une entreprise PRIVEE, Enedis, Société Anonyme, tout en entraînant pour les usagers des régressions en termes de libertés individuelles, d’écologie et d’économie….. Dans notre village solidaire, nous n’aimons pas nous faire dicter nos choix.… Nous ne baisserons jamais les bras et nous nous appuierons toujours sur notre force COLLECTIVE. Les citoyens ont leur mot à dire. Sur cette terre de résistance qui est la nôtre, nous voulons redonner plus de pouvoir aux gens, car c’est aussi cela, être un citoyen éclairé et responsable aujourd’hui !
QUESTIONNONS, EXIGEONS, INNOVONS, BOUSCULONS LE CHAMP DES POSSIBLES,  POUR QU’AU BOUT DU CHEMIN, CE QUE NOUS ESSAYONS DE METTRE EN MUSIQUE COLLECTIVEMENT SOIT TOUJOURS LE MEILLEUR ET AU SERVICE DE L’HUMAIN D’ABORD !
Extrait, sur le Linky :

https://www.youtube.com/watch?v=FyYPl5wRfFA&feature=youtu.be&t=1648

Pour la présentation complète des voeux, c’est ici : Quelle belle vision de la vie !!!

Maraîchers bio – écologie – protection des citoyens – responsabilité – solidarité – écoute –

Merci à lui.

France-Inter 27.11.2017 – problèmes du Linky – Feu de vendredi à Toulouse, et autres … Claude Askolovitch

https://www.franceinter.fr/emissions/la-revue-de-presse/la-revue-de-presse-27-novembre-2017

 

C’est arrivé vendredi vers midi, au numéro 10 de la rue du 14 juillet, quartier de la Cépière à Toulouse, et c’est dans la dépêche,

Deux compteurs Linky ont pris feu…

 » Il y avait de la fumée partout, on a aussitôt appelé les pompiers», raconte Christelle, copropriétaire. Heureusement, que c’est arrivé dans les locaux professionnels du bâtiment, vous imaginez si cela s’était produit dans un appartement ». 

Et de sa frayeur, Christèle fait naitre  une colère;

« Ils sont tout neufs, ils n’auraient pas dû prendre feu. Ces compteurs Linky nous ont été imposés. On n’en voulait pas. Et aujourd’hui ils nous mettent en danger. »

Lire la suite « France-Inter 27.11.2017 – problèmes du Linky – Feu de vendredi à Toulouse, et autres … Claude Askolovitch »

Compteurs Linky : la panne électrique de trop…

2017.08.02 linky_surtension-1170x500

Les nouveaux compteurs électriques Linky, dits intelligents, n’ont pas forcément bonne presse

Ils suscitent nombre de réactions négatives chez des usagers qui craignent la pollution des ondes magnétiques. L’incident, qui s’est produit dans un immeuble flambant neuf de Toulouse, n’a pas arrangé les choses. Le 29 avril dernier, un technicien mandaté par Enédis (ex-EDF) a tout fait sauter lors de l’installation d’un de ses fameux compteurs. Lire la suite « Compteurs Linky : la panne électrique de trop… »