La sécurité, et les objets connectés

PAR : http://robindestoits-midipy.org/la-securite-et-les-objets-connectes/ 18 juin 2017

Black Out livre

 

Il y a un an, était édité chez Harmonia Mundi Livre un ouvrage de Marc Elsberg, traduit de l’allemand par Pierre Malherbet. Le nom de cet ouvrage ? BLACK OUT, sous-titré “Demain il sera trop tard”.

Il s’agit d’un blocage de la presque totalité des réseaux électriques européens par des virus judicieusement inoculés à des nœuds de certains de ces réseaux. De proche en proche et malgré des efforts désespérés, les réseaux tombent, et malgré les réparations ne peuvent pas redémarrer.

S’ensuit une panique généralisée en raison des chauffages en panne, des transports paralysés (il faut des pompes électriques pour les carburants liquides), donc de l’alimentaire réduit à presque rien, mais aussi les hôpitaux,  les industries, les travaux agricoles (dont les serres chauffées).

Lire la suite « La sécurité, et les objets connectés »

Publicités

Compteurs eau et gaz, Wize, le standard IoT qui transperce les murs et sous-sols

http://robindestoits-midipy.org/compteurs-eau-et-gaz-wize-le-standard-iot-qui-transperce-les-murs-et-sous-sols/

Wize, le standard IoT qui transperce les murs et sous-solsGRDF, Suez et Sagemcom ont fondé l’Alliance Wize pour créer un écosystème autour de leur technologie de communication, utilisée pour leurs compteurs.

GRDF a installé 150 000 compteurs de gaz intelligents Gazpar dans l’Hexagone et compte dépasser la barre des 400 000 d’ici la fin de l’année. Le groupe accélérera ensuite pour atteindre les 11 millions en 2023.

Les trois alliés ont choisi Wize pour des raisons bien précises : “le modèle du compteur communicant n’est rentable chez Suez que si les capteurs ont une durée de vie supérieure à 15 ans, sans qu’il y ait besoin de la visite d’un technicien pour changer les piles”, explique Pierre Andrade, DGA de Suez Eau France et secrétaire de l’association. Les appareils connectés à Wize résistent justement 20 ans, selon l’alliance, soit 5 à 10 ans de plus que les équipements de Sigfox et autres LoRa.

L’article dans le journal du net

Pourquoi mon grand-père ne relevait jamais ses manches ???

…. Parce que sur son bras, il y avait un TATOUAGE ! Pas pour la mode, ou pour décorer, NON !

C’était le NUMERO qu’on lui a fait à Dachau ou à Buchenwald, je ne sais plus…..

Eh bien, je ne VEUX PAS ETRE UN ALOGRYTHME, ou plutôt une kyrielle d’algorythmes  : c’est-à-dire un numéro, des gigaoctets de données, implanté non seulement dans mon nid privé, mais diffusé sur TOUT LE WEB (la « toile »), le monde entier, VENDU, exploité, traité, mixé, analysé, passé au crible de Data Centers. Ils en feraient ce qu’ils veulent, « profiler » ma personne selon des milliers de critères.

Ca donnerait des « entités » dont nous ne saurons rien, mais où ils pourront cataloguer, caractériser, mettre dans des petites cases précises chacun des êtres sous toutes les formes du « marché » qui sera le véritable décideur de nos vies. La « IA » (intelligence artificielle) va désormais diriger nos vies, les villes, et nous aurons sur le dos les assurances, les mutuelles, les différents « services » qui ne feront que de la surveillance pour chaque petits faits de votre vie courante dont ils vont tirer des données pour vous imposer un mode de vie. Comme il est dit à la radio à l’instant:

« Une société de plus en plus NORMEE ».

Revoir le film : Minority Report – Nous y sommes …. (presque)

 

Depuis 2011 ENEDIS et la CRE savaient qu’il faut mettre un filtre mais …. Comme il n’y a pas de place dans le Linky ….on laisse faire !!!!

http://ace.hendaye.over-blog.fr/2017/12/depuis-2011-enedis-et-la-cre-savaient-qu-il-faut-mettre-un-filtre-mais.comme-il-n-y-a-pas-de-place-dans-le-linky.on-laisse-faire.htm

 

https://i0.wp.com/img.over-blog-kiwi.com/1/48/83/90/20171214/ob_3e5eb9_23244075-10212054860581478-86790003037.jpg

Depuis 2011 ENEDIS et la CRE savaient qu'il faut mettre un filtre mais .... Comme il n’y a pas de place dans le Linky ....on laisse faire !!!!

1 er décembre 2017

Lire la suite « Depuis 2011 ENEDIS et la CRE savaient qu’il faut mettre un filtre mais …. Comme il n’y a pas de place dans le Linky ….on laisse faire !!!! »

ETUDE GLOBALE ORDINATEURS LINKY

Ce sont bien des ordinateurs, puisqu’ils ont une adresse IP et une carte SIM.

 1 – ANALYSE TECHNICO-FINANCIERE

 

Selon la directive européenne n° 2006/32 CE du 5 avril 2006, les compteurs individuels ne doivent être déployés que si cela est :

  • techniquement possible ,
  • financièrement raisonnable et
  • proportionné compte tenu des économies d’énergie potentielles.

Lire la suite « ETUDE GLOBALE ORDINATEURS LINKY »

Linky vendra les données de votre vie – Article détaillé et documenté sur les projets de société : vers l’humain à code-barre ?

 DATACENTERarton12039-7e4b3

13 avril 2017 / Nicolas Bérard (L’Âge de faire)

Le « tout connecté », « tout ligoté », dans un même « filet », appelé « smart-grid » (grille « intelligente ») peut-il s’appeler « progrès » de l’Humanité – ou bien, cela reviendrait-il à faire de nous, notre quartier, notre ville, notre pays, un simple numéro, pilotable à distance ?

Linky, qu’Enerdis veut installer chez tout le monde, n’est pas un simple compteur électrique. Il permettra de récolter des données sur la vie des consommateurs, des données commercialisables sur le marché des « big data », explique l’auteur de cette tribune.

Lire la suite « Linky vendra les données de votre vie – Article détaillé et documenté sur les projets de société : vers l’humain à code-barre ? »

France-Culture : des craintes sur le cyberespace :

France CULTURE : Surinvesti politiquement et militairement, le Web risque la déstabilisation 22 . 11 . 2017 – 11h53 – Brice Couturier

(Emission : le tour du monde des idées : du lundi au vendredi : 11h53

« L’utilisation militaire du cyberespace est souvent comparée à la dissuasion nucléaire. Mais le bon sens nous dicte qu’il existe une différence de taille : certaines bombes atomique peuvent rayer de la carte une région entière. Une cyberattaque n’a jamais tué personne… Lire la suite « France-Culture : des craintes sur le cyberespace : »