COMPTE RENDU RENCONTRE DU 3 OCTOBRE 2017

Ci-dessous,

1 -compte-rendu de la rencontre,

2 – Contestation de notre information aux habitants

3 – Article du Monde « Pour l’économie française, l’opération Linky s’annonce perdante »

 4 – Le débat est ailleurs : Radio Transparence : Maud Bigand analyse les causes de l’accélération d’Enedis pour l’installation des Linky

 

Monsieur le Maire nous avait invité à une réunion pour nous faire part de la réponse prise « à l’unanimité » par une « commission générale » et dans la suite de la VIDEO DE CETTE REUNION, il dit que la décision a été prise en Conseil Municipal : nous n’avons pas pu connaître la date de ce Conseil Municipal.

Il nous a dit qu’ils avaient fait leurs propres recherches en réponse à nos nombreux documents et pour cela il cite la liste des organismes consultés :

Bien que Monsieur le Maire ait lu les différentes conclusions sans vouloir être interrompu, nous allons présenter une réponse à chaque conclusion afin que nos informations précédemment fournies figurent bien dans ce rapport : nous avons étudié en profondeur chacun des points soulevés par l’ensemble des Collectifs de France, ainsi que les nombreux mouvements aux Etats-Unis, au Brésil, au Canada, aux Pays-Bas, etc. Nous avons fourni une documentation si abondante que nous serons contraints d’être très brefs, et donc incomplets.

 

1 – ENEDIS : 

NOTRE REPONSE : Enedis dépense 7 milliards pour déployer ses compteurs et ses 740 000 antennes très rapidement. Leurs mensonges ne se comptent plus. Leurs exactions non plus. Des vendeurs veulent vendre, à n’importe quel prix et « au rouleau-compresseur ».

 

2 – INC : Institut National de la Consommation : « Aucune donnée personnelle n’est transmise » et « la consommation n’est transmise qu’une fois par jour. Aucune vente de données ».

NOTRE REPONSE :

–         Ceci a été démenti par Monsieur LASSUS lui-même, Directeur de Linky, dans la vidéo où il montre aux industriels que l’on voit sur l’écran le démarrage des appareils, les pics de consommation, EN TEMPS REEL.

–         Monsieur Monloubou, Président d’Enedis, annonce lui-même qu’ils deviennent « opérateur de Big Data (collecte de données personnelles pour les exploiter) ». Et le Président François Hollande avait annoncé aux industriels aussi que cela rapporterait 8% du PIB.

 

3 – Piratages : « La sécurité informatique est très rigoureuse avec des compteurs au cryptage différent pour chaque compteur » (sur la carte SIM).

NOTRE REPONSE : La sécurité informatique n’existe pas, puisque même THALES, hautement sécurisé, a été piraté. Le groupe Chaos Computer Club a démontré que le Linky se piratait en 3 heures, très facilement. L’invasion des objets connectés ne pourra que rendre très fragiles tous ces systèmes.

 

4 – ANSSI : Agence Nationale de Sécurité des Services Informatiques : « ne donne que la consommation globale ; on ne sait pas quels appareils fonctionnent ».

NOTRE REPONSE : Eh bien, la réponse a été donnée plus haut, par Monsieur LASSUS. D’ailleurs, c’est ce qu’il a répété à l’Assemblée Nationale en mars ou avril 2017 : il dit même que c’est « l’effacement des pointes de consommation qui est primordial ».

 

5 – ANSES : Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire : « Aucun impact sanitaire pour l’homme ».

NOTRE REPONSE : Leur phrase était « Il n’y a pas d’études qui prouvent les dangers, nous n’avons pas assez de recul, donc ce n’est pas dangereux ». Ils font fi des arguments du CRIIREM, du CSTB, du Rapport Bio Initiative regroupant 3000 études scientifiques, du Professeur Belpomme, oncologue, des milliers de personnes qui témoignent, des études Russes, Américaines, etc

 

6 – ANFR : Agence Nationale des Fréquences (en lien avec le Ministère de l’Industrie) : « Le compteur Linky respecte les normes au sujet des champs électromagnétiques et ne transmet les données qu’une fois par jour ».

NOTRE REPONSE : Le Rapport de Raymond Tricone, ex Ingénieur de l’Industrie Navale a fait une étude approfondie et en situation réelle, et démontre et prouve que même nos normes les plus laxistes d’Europe ne sont pas respectées. Il a été transmis à Monsieur le Maire. Il est difficile de parler ou de joindre les Conseillers.

 

7 – Virginie Lemercier : dit que « la commune ne peut interdire le déploiement des linky sur son territoire. »

Peut-être s’agit-il de cette personne, mais lorsqu’on ne peut pas avoir les informations exactes, les Citoyens ne peuvent faire valoir leurs droits légitimes :

MADAME VIRGINIE LEMERCIER, affaire personnelle artisan est en activité depuis 7 ans. Établie à SAINT ANDRE DE L’EURE (27220), elle est spécialisée dans le secteur d’activité de la fabrication d’objets divers en bois, fabrication d’objets en liège, vannerie et sparterie

NOTRE REPONSE : (Nous avons demandé qui est cette personne) et n’avons pas obtenu de réponse. Il est possible qu’il soit fait allusion à la fameuse « Note Ravetto » publiée par la FNCCR (Fédération Nationale des collectivités concédantes et régies). Nous avons repris l’analyse poussée d’Annie Lobé de Santé-Publique Editions dans laquelle elle démontre les conflits d’intérêts entachant cet organisme, puis démonte un à un chacun des arguments biaisés visant à obtenir une adhésion totale des Maires au projet Linky : ceux-ci ne prendraient aucun risque, en dépit du fait qu’ils sont propriétaires et ont dû signer des contrats avec Enedis pour autoriser les travaux. Cependant, Enedis se dédouane de toutes garanties, assurances, concernant les dommages de tous ordres causés par leurs installations forcées. Ils se livrent de plus à des modifications unilatérales de CONTRAT de VENTE : en modifiant le contrat (l’infraction s’appelle le DOL) – en refusant explicitement la responsabilité des incendies comme « cas de force majeure », en imposant l’accord tacite de diffusion des données personnelles, etc.

DE PLUS : On nous fait remarquer que « toutes les décisions de refus des communes ont été déboutées ». Ce qui est FAUX : 419 communes à ce jour ont refusé le Linky et les autres compteurs. Nicolas Dupont Aignan a récemment fait une vidéo indiquant qu’Enedis, en dépit de la décision de la commune de refuser de brader les compteurs dont elle est propriétaire, vient intimider des particuliers pour imposer les changements par la force.

 

8 – Un organisme allemand à Nuremberg : une entreprise ;

 

Publicités

ETUDES : SANTE – DROIT – et mensonges

Nous avons déjà tout les rapports, analyses et expertises dont nous avons besoin pour argumenter juridiquement face à nos adversaires:

Effets avérés sur la santé:

-Doc EDF datant du 13 avril 1983 ( les effets sur la santé );

Rapport MIRO 1991 (cf http://depris.cephes.free.fr/archives/miro1991/index.htm );

-Etude B. VEYRET ( cf http://depris.cephes.free.fr/archives/veyret1991/ );

Instruction N° 23/DN/DCP/PRA/HS du 8 Août 1972: Circulaire du Ministère d’Etat chargé de la Défense Nationale de 1972 (cf http://depris.cephes.free.fr/archives/23dndcp/index.htm );

Toutes les études réalisées par l’Armée américaine, la NASA, Russe et autres, depuis plus de 50 ans déjà réalisées: Dr. Magda Havas, PhD » Pick of the Week #20_ Early Research on the Biological Effects of Microwave Radiation_ 1940-1960 (cf http://www.magdahavas.com/category/from-zorys-archive/ );

 

Lire la suite « ETUDES : SANTE – DROIT – et mensonges »

CPL : l’Anses (et enedis) contredits par le CSTB : Next-Up fait la lumière

« On ne comprend pas » est l’expression la plus entendue et la réponse est « C’est étudié pour » ! De la part d’une industrie privée qui se dit « service public », qui affirme à qui veut l’entendre que les compteurs leur appartiennent, et qui, ne pouvant dire que c’est « obligatoire » disent que c’est « indispensable » !

Des organismes officiels composés d’experts issus de l’industrie nous jurent que les expositions sont « très faibles » et les dangers « peu probables » ! Nous voilà renseignés : ils appellent cela de la « pédagogie » car la population n’est pas considérée apte à comprendre des interactions compliquées, pourtant très bien démontrées depuis des décennies par des scientifiques indépendants, EUX !

Une ministre du ministre de l’écologie et de l’économie verte, a d’ailleurs répondu à un Député qui manifestait sa désapprobation des conduites d’enedis et de leurs « partenaires » : exactement les mêmes paroles qu’ENEDIS a fait transmettre à tous les échelons : des petits ingénieurs enedis, aux élus, etc – et encore, elle ânonnait péniblement en lisant son texte auquel elle semblait ne rien comprendre ; il était manifeste qu’elle se débarrassait bien sagement de sa corvée, comme le font certains écoliers.

Ils sont censés faire une « déclaration de conflit d’intérêts » comme si je disais, moi, « je suis diplômé de Polytechnique » et vous demande de me croire sur parole !

DE NEXT-UP

L’ANSES comme toujours, comme toujours, comme toujours ne cesse d’enfumer et ne prend pas en compte la réalité du système connecté Linky comme le rapport du CSTB qu’elle a pourtant commandé qui précise :

Lire la suite « CPL : l’Anses (et enedis) contredits par le CSTB : Next-Up fait la lumière »

DOSSIER : Enquête sur les « circuits bouchons » : lien avec les incendies et autres dysfonctionnements ! et analyses diverses, dont celle du CSTB – de quoi tout faire sauter ????!!!!!

Important pour comprendre comment l’insécurité due à ce dispositif est pratiquement sciemment mise en place. Article long mais « éclairant ».
http://www.next-up.org/…/EDF_Filtre_Bouchon_Poste_Transform…
Concernant les filtres ou circuits bouchons un reportage a été réalisé en UHD, il y a eu d’ailleurs des accroches verbales lors des prises de vues avec les gestionnaires du poste de transformation et de la centrale qui se situait dans le Royan en contre-bas dans un vallon, donc il était possible de réaliser des prises de vues plongeantes sur toutes les installations !
Les gendarmes ont même été appelés par les employés, … ils sont venus à notre rencontre, nous ont regardé filmer avec le matériel et ils n’ont pas dit un seul mot !
Ceci dit il y avait dans cet important poste de transformation 2 circuits bouchons bien visibles de tailles inusitées.

http://www.next-up.org/…/EDF_Filtre_Bouchon_Poste_Transform…

 

Le paradoxe scandaleux dans cette affaire est qu’avant il était strictement interdit de polluer le courant électrique, vous étiez même poursuivis et par prudence EDF avait installé dans les postes de transformations des circuits bouchons justement pour protéger de toute pollution (harmoniques et interharmoniques le courant électrique) et maintenant c’est exactement l’inverse, c’est eux qui polluent le courant électrique et donc réduisent la valeur efficace du courant en joule, ce qui engendre pour les particuliers une surconsommation énergétique à équivalence, donc une surfacturation, un comble !!!!!!!!

 

« Oui je confirme ce qui vient d’être écrit, ayant travaillé à EDF (plus précisément RTE) comme ingénieur expert du fonctionnement des systèmes électriques pendant 30 ans.
On peut même ajouter, qu’avec l’essor de l’éolien industriel, ces moyens de production sont soumis, avant raccordement , à un cahier des charges technique très simplifié, en comparaison des exigences envers les groupes thermiques ou hydrauliques. De ce fait, l‘électricité produite par ces aérogénérateurs est particulièrement sale, car mal filtrée, générant beaucoup d’harmoniques, d’états transitoires et de fluctuations perturbatrices. Et pour couronner le tout, ils ne participent à aucun service Système, comme le réglage de la fréquence ou de la tension. »

Lire la suite « DOSSIER : Enquête sur les « circuits bouchons » : lien avec les incendies et autres dysfonctionnements ! et analyses diverses, dont celle du CSTB – de quoi tout faire sauter ????!!!!! »