Inventaire juridique et un spot sur l’un des conflits d’intérêts – parmi de nombreux autres.

Communiqué de presse de l’association Robin des Toits 26 octobre 2016

Ondes électromagnétiques : des conflits dintérêts et des pratiques condamnables au Comité Economique et Social Européen (CESE)

De nombreux mois après une plainte déposée par des organisations européennes concernées et regroupées  dans une Coordination Européenne des Organisations pour une Réglementation de l’Exposition aux Champs Electromagnétiques, la Médiatrice européenne reconnaît pour la première fois un conflit  d’intérêts mettant en cause des entreprises d’électricité et de télécommunications et une institution consultative européenne pour éviter la prévention et la reconnaissance intégrale de l’électrohypersensibilité (EHS).

Un avis concernant l’EHS et visant à diminuer les seuils d’exposition aux ondes électromagnétiques devait être voté après longue discussion et accord sur le contenu. Lors de la session plénière du CESE du 21 Janvier 2015, il a été approuvé de justesse un amendement global (“contravis”), de type négationniste, présenté irrégulièrement (un jour seulement avant le vote) par M. Richard Adams qui, de plus, a caché ses conflits dintérêt : partie liée à un conglomérat d’industries de l’électricité et de la téléphonie (ex. :Vodafone), et conseiller de l’une des cinq entreprises électriques et gazières les plus importantes en Europe qui promeut également les réseaux et les compteurs intelligents (faisant appel aux radiofréquences / micro-ondes pour la transmission de données). Cette irrégularité vient dêtre reconnue par la Médiatrice Européenne.

                                                                     ******

                                        INVENTAIRE JURIDIQUE

  Lire la suite « Inventaire juridique et un spot sur l’un des conflits d’intérêts – parmi de nombreux autres. »

DOSSIER sur les incendies des Linky (et autres « compteurs » radiatifs) – ARCEP : atteinte à la vie des porteurs d’implants médicaux (en 12 points)

Une « culture du secret » (clauses de confidentialité, etc), le flou entre les multitudes de données de quelque nature qu’elles soient, législatives comprises, la prise en compte d’un ou deux facteurs et l’ignorance totale ou la négligence des myriades de paramètres impliqués, la confidence d’une commerciale d’Enedis est révélatrice à ce sujet : « Les pannes liées à certains appareils étaient dues au fait que certains (?) fabricants chevauchaient « notre » bande de fréquences ». A savoir que le commercial longuement rencontré le 22 juin 2016 (voir compte-rendu), n’a rien pu nous dire des « harmoniques », ni de la « compatibilité électromagnétique », ni du boitier ERL, ni de la fréquence des trames, ni à partir de combien de Linky refusés dans la grappe, cela déréglait le fonctionnement de cette grappe.

1-L’EFFET JOULE DU AU CPL est l’un des facteurs qui contribuent à rendre l’installation plus fragile.

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00983504

Sauvegardé ici : http://www.santepublique-editions.fr/objects/HAL-archives-ouvertes-tel-00983504-Amilcar-Mescco-these-3-decembre-2013-Telecom-Bretagne.pdf

Lire la suite « DOSSIER sur les incendies des Linky (et autres « compteurs » radiatifs) – ARCEP : atteinte à la vie des porteurs d’implants médicaux (en 12 points) »

Linky (et autres « communicants ») et les stimulateurs cardiaques

Un document de Célia-Violaine Bouchard

Ancienne professeure de sciences biologiques et physiques, fait le point sur l’interaction entre SmartMeters (compteurs « intelligents ») et pace makers. Tout le texte en PDF ci-dessous mais voici sa conclusion :
Sensibilités des pacemakers aux champs et ondes radio-électriques
Les stimulateurs cardiaques implantés de première génération dits ‘’asservis’’ ne sont pas ou peu sensibles aux champs électromagnétiques car ils possédaient un programme interne autonome qui stimulait le cœur en fonction de la demande organique.
Lire la suite « Linky (et autres « communicants ») et les stimulateurs cardiaques »