Compteurs Linky, les questions que se posent les usagers

https://www.humanite.fr/compteurs-linky-les-questions-que-se-posent-les-usagers-656880

RAPPELS IMPORTANTS A VOIR EN FIN D’ARTICLE

Lundi, 17 Septembre, 2018     Daniel Roucous

A-t-on vraiment le droit de dire non aux compteurs Linky ? C’est la question et bien d’autres que se posent de plus en plus d’usagers et d’élus locaux.

1.- Peut-on refuser de remplacer son compteur par un Linky ?

Le dispositif légal réglementant le déploiement des compteurs Linky ne prévoit pas le consentement des usagers. La seule obligation pour Enedis est d’envoyer un courrier aux abonnés (locataires des lieux ou propriétaires) concernés 45 jours avant la date du rendez-vous pour procéder au changement de compteur. Et pas question d’accepter des rendez-vous par téléphone, SMS, mail ou avant ce délai (pratique hélas courante et illégale d’Enedis et ses sous-traitants). Cela permet aussi d’être présent le jour J notamment pour celles et ceux dont le compteur est à l’extérieur.

En HLM, selon « la plupart des bailleurs sociaux facilitent le déploiement des compteurs Linky sans demander l’avis des locataires alors que bon nombre refuse. »

Ce délai de 45 jours laisse du temps à toutes personnes qui refusent de changer son compteur par un Linky de :

 

Lire la suite « Compteurs Linky, les questions que se posent les usagers »

Engie : vers la suppression de 1900 emplois en France dans l’énergie

2017.05.05 6784788_000-i783i-new_1000x625.jpg

http://www.leparisien.fr/economie/engie-vers-la-suppression-de-1-900-emplois-en-france-dans-l-energie-02-05-2017-6909465.php

Cette décision, qui court sur la période 2016-2019, irait à l’encontre des «engagements sociaux» pris par l’entreprise, selon la CGT.

Pour la CGT, ces réductions d’effectifs sont en partie dues «au transfert d’activités vers des prestataires qui délocalisent dans des pays à faible coût de main d’oeuvre», comme le Maroc, l’île Maurice ou le Portugal. Le syndicat annonce ce mardi que le groupe Engie (ex-GDF Suez) a programmé 1 900 suppressions de postes en France au sein de la partie «énergie» du groupe sur la période 2016-2019. Une décision qui, pour la CGT, irait à l’encontre des «engagements sociaux» pris par l’entreprise. Lire la suite « Engie : vers la suppression de 1900 emplois en France dans l’énergie »